Stage vidéo « Auteur-réalisateur tous-terrains »

On me demande régulièrement mes astuces de tournage, les spécifications de mon matériel, où je trouve mes idées de mise en scène, comment s’est défini le « style » Planète.D – que Stéphane Frémond (président du festival du film d’aventure de La Rochelle) et d’autres camarades auteurs et/ou réalisateurs comme Virgile Charlot caractérisent comme « unique » ou à tout le moins « différent » (voir la vidéo ci-dessus) – et qui finalement se cristallise aussi autour de ma capacité à aborder à peu près tous les terrains, seul, avec un minimum de matériel, et à (me) mettre en scène (un projet) de façon à ramener un film complet.

Et si je vous emmenais en tournage avec moi pour tout vous raconter ?

Vous aimez la vidéo, vous avez une sensibilité et une envie pour l’art audiovisuel, mais vous avez besoin d’un peu de guidage, de concret, d’une mise en route, pour développer votre passion…

Je vous propose une formation à mes côtés pour découvrir comment je travaille et le pratiquer avec moi puis vous l’approprier et en faire votre outil.

Sans pour autant chercher à copier le style Planète.D ni à vous contraindre à l’adopter, je peux partager avec vous mes méthodes de travail et ma vision de cet exercice. Ma valeur ajoutée, c’est mon expérience de réalisateur « solo », mes techniques de tournage en milieu naturel, mes astuces « tous terrains » et minimaliste, mon œil sans doute et mes capacités inventives (quand on a peu de moyens il faut plein d’idées !). Vous pourrez découvrir l’envers du décor d’un milieu encore confidentiel, à travers un apprentissage ludique et professionnel à la fois.

Contenu

Pendant notre stage, nous nous mettrons en scène et nous filmerons nous-mêmes ; nous filmerons également des actions, événements, scènes autour de nous. A chaque fois, l’un de nous fera le caméraman avec son propre matériel et les autres participeront oralement et physiquement. Cela permettra à chacun de pratiquer sans pour autant induire une trop forte inertie si tout le monde devait être amené à filmer à chaque fois. A la fin du stage nous prendrons un moment pour réunir les images de tout le monde et les redistribuer à chacun(e) pour un montage ultérieur.

Atelier global

Par global j’entends que ce sont des notions qui reviendront de façon répétée dans le déroulement du stage.

  • écriture (d’une histoire, d’une scène)
  • anticipation d’un plan, de son intégration dans l’histoire qu’on raconte
  • cadrage, dynamique, mouvement, esthétisme
  • mode minimaliste du réalisateur tous-terrains
  • et idéalement raconter une histoire, avec un début, une fin, un corps, un ton

Ateliers spécifiques

Par spécifique je veux dire que nous consacrerons un moment précis à l’étude de ces notions.

  • prise en main du matériel, réglages et manipulations de base
  • soigner la prise de son
  • réaliser une entrevue
  • réaliser un timelapse
  • bien utiliser une caméra embarqué type GoPro
  • filmer une action (sportive par exemple)
  • établir le contact avec l’autochtone et introduire la caméra

Notions techniques

Je ne suis pas un amoureux de la technique pure mais je partage volontiers ce que je sais. Nous pourrons parler :

  • des formats de capture des caméras : ProRes, H264 pour les normes, et les formats propriétaires de vos machines
  • des informations de base pour le montage : conversion de fichier, fichiers proxy, etc
  • des paramétrages de nos appareils : filmer en profil de couleurs « plat », filmer en profil de couleurs automatique, utiliser des profils de couleurs spécifiques, dans quel but, avec quelles contraintes…
  • de l’usage de filtres et autres accessoires : pourquoi, comment, quand ?

Complément au stage

Une journée de montage sera proposée comme complément naturel au stage.

  • dérushage / tri des images
  • préparation / prémontage
  • bases du montage
  • bases du mixage
  • bases de l’export

Objectif concret

Nous aurons collectivement pour « mission » de ramener du stage la matière première audiovisuelle apte à constituer une réalisation narrative de l’excursion. Le point de vue, le ton, le propos… sont libre à vous, mais mon travail de formateur est de vous accompagner pour vous enseigner comment je transforme un événement (le stage, une rencontre, une activité, un voyage…) en une histoire complète (quand bien même simple) et concrète raconté au moyen de l’outil audiovisuel.

En clair, vous arrivez avec votre matériel et vos envies, nous voyons ensemble comment capturer et mettre en scène ce qui nous arrive pendant le stage, ce qui fonctionne bien et ce qui fonctionne moins bien pour un rendu sérieux, et vous repartez avec la matière pour une vidéo complète. Elle vous servira de mise en route – et nous pouvons passer une journée ensemble (en option) pour commencer le montage. Et par la suite vous serez autonomes et pourrez appliquer les notions acquises à vos propres projets.

Un exemple de ce type d’exercice est le « making-of » que j’ai réalisé sur le tournage du film 71° Solitude Nord, où comment raconter une histoire, avec un propos, un caractère informatif, de l’humour, de l’humain, à partir de pas grand-chose.

Venez en stage avec moi et vous repartirez capable de faire l’équivalent – c’est notre objectif commun !

Flexibilité sur le contenu

Le contenu exact du stage est bien entendu soumis aux aléas météo, topographiques, géographiques, humains… il est donné à titre indicatif, et nous ferons tout pour que le stage soit le plus complet et le plus épanouissant possible.

Pourquoi un stage avec moi ? #1

Je souhaite donner un nouveau sens à mon métier en partageant avec vous les connaissances et qualités acquise à travers mes multiples expériences : la créativité, le professionnalisme, l’adaptation, l’autonomie et la polyvalence. Tout cela assaisonné de ma personnalité joyeuse, généreuse et enthousiaste – je ne suis pas avare de mon temps ni de mon savoir-faire ou de mon énergie.

En clair, voilà ce qu’on a pu dire de moi :

  • que je suis pédagogue et enthousiaste
  • que je suis drôle et d’un contact facile
  • et entre nous, un stage avec moi, c’est pas cher…

Je sais, je sais – tout ça manque pas mal de modestie. Mais devrais-je vous dire, venez en stage avec moi parce que « je ne suis pas trop mauvais » ? Vous être libres de ne pas aimer mes films, mon style, ma vision, bien sûr ! auquel cas, vous trouverez votre bonheur auprès d’un autre réalisateur. Mais si les films Planète.D vous parlent et si vous aimeriez un peu vous en inspirer, comme je m’inspire de plein de choses moi-même, alors venez !

Je suis auteur-réalisateur indépendant depuis 2009 ; en travaillant seul, j’ai réalisé, produits et diffusés (en festival et télévision, partout dans le monde) environ 2 films par an depuis. J’ai eu l’opportunité de filmer dans le très froid, le très chaud, et dans plein de milieux entre deux, du très urbain au très sauvage. Je suis complètement auto-didacte, donc ce que j’accomplis est à votre portée. Et j’aime transmettre !

Validation

Pour qu’un stage soit confirmé/validé il faudra bien sûr que le groupe soit assez conséquent. En dessous d’un certain effectif, je me réserve le droit de proposer des dates ultérieures avec un groupe complet. Je compte sur votre compréhension !

Tarification

Base tarifaire pour une journée (bases de tournage, montage…) :

  • 70 € / personne / jour [actif]
  • 50 € / personne / jour [étudiant, jeune, sans emploi]

Base tarifaire sur les séjours :

  • 50 € / personne / jour soit 150 € / personne pour un stage de 3 jours et 200 € / personne pour un stage de 4 jours.
  • 40 € / personne / jour [étudiant, jeune, sans emploi]

On peut en discuter, n’hésitez-pas à me contacter. C’est peu cher par rapport aux tarifs que jeconstate pour des stages photo, mais je suis ouvert au débat.

Formules et lieux

Pontcharra [formation aux bases sur une journée]

Pontcharra, c’est là que je vis. Et à portée de main il y a des cadres naturels pour s’exercer au cadrage, à la prise de son et à la mise en scène de petites séquences.

En particulier, le lac des Lônes et ses sentiers de randonnée, avec vue sur les massifs alentours ; la tour d’Avallon, un site médiéval perché sur une colline qui surplombe la vallée ; Brame Farine, une crête montagneuse forestière qui marque la frontière entre l’espace de la vallée du Grésivaudan et le massif de Belledonne.

La journée sera partagée entre deux de ces sites et nous travaillerons de façon informelle le cadrage et la mise en scène pour confectionner des petites saynètes simples mais évocatrice et construites.

Le stage peut être complété par une journée de montage.

Chartreuse [itinérance, 3 jours]

Depuis le Sappey-en-Chartreuse, nous partons explorer le rugueux massif de Chartreuse : la Dent de Crolles, les crêtes, la réserve des Hauts-Plateaux, et jusqu’au Mont Granier pour les plus véloces, ou encore les Arches de la Tour Percée pour les plus techniques, avant de redescendre à Epernay. Un environnement de montagne véritable et pourtant domestiqué par les activités du pastoralisme. De quoi inventer pléthore d’histoires simples et merveilleuses à la fois. Nous marchons une 10aine de kilomètres par jour et dormons sous tente ; les journées, et les différents ateliers ponctuels, s’organisent de façon flexible autour de l’objectif global – raconter une courte itinérance de façon subjective, cohérente et animée.

J’ai aussi réalisé un film sur ce territoire, que j’ai parcouru en courant hors balisage – de quoi vous donner l’appel du large ?

Le stage peut être complété par une journée de montage.

Bauges [camp de base, 3 jours]

Le refuge du Charbon, dans le nord des Bauges, est un petit coin de paradis : niché dans un creux de vallon à quelques heures de marche délicieuse et envoûtante de la civilisation, avec à un jet de pierre une vue panoramique sur le massif qui l’abrite, mais aussi les chaînes alentour et jusqu’au Mt Blanc qui se drape de rose et de pourpre au couchant. Il peut accueillir 15 personnes et offre tout le confort rustique d’une retraite en altitude – poêle, tables et chaises, couchages, bassin et eau courante à la belle saison. Le refuge est géré par une association locale qui œuvre magnifiquement à son entretien (et à laquelle je ferai un don pour chaque stage) ; en accès libre, on ne peut pas le réserver, donc nous emmènerons les tentes pour pouvoir établir le camp de base quelqu’en soit la fréquentation.

Lors de ce stage, nous placeront les différents constituants de la formation dans le cadre d’un voyage immobile et contemplatif, avec pour décor et lieu central le refuge du Charbon. A nous d’imaginer une aventure avec unité de lieu et la façon de la capturer et de la retranscrire. Sans doute qu’un zeste d’auto-fiction s’invitera dans notre œuvre collective…

Le stage peut être complété par une journée de montage.

Vercors [itinérance, 4 jours]

Au départ du col de Vassieux, avec vue sur la Drôme et le Diois, nous cheminons via les Hauts-Plateaux, avec un possible détour par les ruines d’Herbouilly, faisant cap au nord pour rallier l’Isère et Corrençon-en-Vercors. Une alternance de panoramas sauvages et montagneux (la dominante) avec des insertions ponctuelles en milieux ruraux traditionnels, l’occasion de chasser l’image d’une nature préservée comme de se mettre en scène avec les autochtones, appelés Vertacomiriens – parfaitement. Nous marchons une 10aine de kilomètres par jour et dormons sous tente ; les journées, et les différents ateliers ponctuels, s’organisent de façon flexible autour de l’objectif global – raconter une courte itinérance de façon subjective, cohérente et animée.

J’ai moi-même réalisé un film sur ce territoire, que j’ai parcouru en hiver à fatbike ; une version courte et gratuite de ce film vous mettra peut-être l’eau à la bouche ? Rassurez-vous, nous aborderons le Vercors à la belle saison…

Le stage peut être complété par une journée de montage.

Pré-requis

  • matériel audiovisuel personnel
  • un disque dur externe pour récupérer toutes les images à la fin du stage
  • matériel de randonnée et matériel de bivouac
  • assurance responsabilité civile adaptée
  • de quoi vous nourrir… 🙂
  • de la bonne humeur et une assez bonne forme physique !

Logistique et dates

Nous prendrons soin de nous coordonner en amont pour du covoiturage afin de rallier efficacement et confortablement les points de départ, puis une fois l’arrivée atteinte, et l’heure de la séparation (hélas !)  sonnée, de retrouver nos véhicules.

Les stages se déroulent ponctuellement dans l’année, en fonction de mes disponibilités et des vôtres (n’hésitez pas à me contacter pour suggérer des dates et je verrai ce que je peux proposer). Les réservations se font via la plate-forme des Activés.

Pourquoi partir en stage avec moi ? #2

Un autre élément de réponse en image, la version complète de la petite vidéo en début de page :

 

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram