Cocktail du week-end : jeûne, cure du foie et trail minimaliste

23 total views, 1 views today

Voilà donc mon expérimentation de ce week-end :

  1. vendredi midi je fais un repas de fruits léger et commence un court jeûne
  2. dans la nuit je procède à une cure du foie
  3. le samedi je jeûne jusqu’au soir
  4. dimanche matin, je pars courir 5 heures en montagne avec mes chaussures minimalistes

Vous allez me dire, pourquoi ? Bin pourquoi pas.

Je voulais tester les chaussures minimalistes depuis un moment sur des distances/durées plus conséquentes. J’en suis à ma seconde cure du foie qui porte ses fruits, oserais-je dire avec un humour douteux. Et le jeûne fait partie de la cure. Cqfd.
En bref, car vous avez mieux à faire que lire toutes ces élucubrations nombrilistes :

Cure du foie

Sensations surprenantes, cure relativement facile à mettre en place, à partir de la seconde la purge s’est mise en place – impressionnant d’ailleurs – et j’attends de sentir pleinement les changements.

Trail minimaliste

Mes Bikila Evo offertes par Manoel et 5 Doigts 2 Pieds sont toujours super agréables mais je ne vais pas vous vendre que du rêve. Cela ne fait que 6 mois que je cours en minimaliste et j’ai repris un entraînement (presque) quotidien seulement la semaine dernière donc les 5h30 de trail de ce matin (je dis trail mais une première moitié sur route et pentes plutôt gentilles pour commencer, suivi des raidillons habituels de Belledonne – genre ton nez frotte le chemin tellement il est raide – en montée et descente pour la suite, avec un passage hors-pistes histoire de se coltiner des ronces et de se planter des cailloux dans la plante des pieds).

Moralité, ça tire un peu à mi-course sur les mollets, sans surprise entre le jeûne et la cure (et les deux nuits précédentes, à moitié blanches). Mais une pause pour admirer la vue (Belledonne fin de l’hiver c’est quelque chose), une bonne hydratation, un peu de fruits secs, et ça repart.

Écueil s’il en est : redescendre par des singles ultra-pentus soit enneigés soit boueux (soit les deux), c’est clairement au-delà de la capacité d’accroche des Bikila Evo (un modèle de course à pieds sur route) – lire : ce sont de vraies savonnettes et je me suis pris plusieurs belles envolées (je ne leur en veux pas, je les ai choisies pour la légèreté et la souplesse, mais ce ne sont pas des trails). Du coup, j’ai encore mis à jour ma technique de descente : je place mes bras en balancier à 90° vers l’amont (c’est à dire vers l’arrière) de façon à courir perpendiculaire au sol le plus possible. Essayez, ça marche bien. Vous aurez l’air couillon mais pas tant qu’étalé dans la boue avec une expression de stupéfaction sur le visage. De toutes façons, sans ça, c’est la gamelle tous les 30 mètres. Ce qui n’enlève rien à la sensation de légèreté totale que ces chaussures procurent, ni à la jouissance infantile et merveilleuse de courir « pieds nus ».

Vibram Bikila EVO : 145 grammes [ci-dessus] /// Salomon Speedcross 3 (mes anciennes chassures) : 310 grammes [ci-dessous]

 

Mor(t)alité

Ça va pas mal. Pour une sortie longue et pas facile un peu à sec, après cure et jeûne, je me sens bien. La vraie conclusion sera à l’entraînement de demain et pendant cette semaine, pour voir la récupération. Récupération que j’ai appuyée avec un grand jus broccoli/carottes/citron, une assiettes d’ail des ours frais ramassé sur la colline en charmante compagnie (avec des graines germées, de l’avocat, de la choucroute) et oui, une omelette du crudivore (jaune cru, blanc cuit) parce que j’avais envie d’un truc chaud et gras et que nos poules ont donné 17 œufs ces derniers temps !

Tout ça pour dire, je continue de penser qu’on peut manger (très) peu, végétal et cru, et se faire plaisir en sport !

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

2 thoughts on “Cocktail du week-end : jeûne, cure du foie et trail minimaliste

  1. Yo,

    Perso, je fais un jeûne intermittent: 2 fois 24heures sur une semaine. Et je n’ai pas changé mes habitudes sportives: sport tout les jours (course à pied ou natation). J’ai fait des séances de vitesse ou de fractionnés intenses à jeûn et c’est passé sans soucis. Bon, après, il faut s’écouter un peu aussi 🙂
    Pour la cure du foie, j’applique le jus de citron avec de l’eau tiède le matin au réveil. Je ne sais pas si c’est aussi efficace que ta méthode, mais ça me fait déjà un bien fou! J’ajoute à ça des cures de probiotiques à base de kéfir de fruit maison et hop, j’arrive à trouver mon équilibre!

    Bon, je raconte ma vie, mais c’était plus pour donner un retour complémentaire au tien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.