La DNews de Gaston

50 total views, 2 views today

C’est expérimentale cette DNews sera bruitée.

Voilà, je vais me confesser, je parle enfin, mes lèvres ne parviennent plus à supprimer le flot intarissable de ma culpabilité toute récente.
(respiration haletante)
Je me livre.
Je m’expose.
Je m’ouvre.
(on entend des violons et le souffle du vent dans les arbres)
Car le drame est entré dans ma vie.
(trémolo dans la voix, suspens insoutenable, au loin Bernadette Chirac sanglote)
J’ai basculé du côté obscur de la force.
(bruit de respirateur artificiel, voix de baryton « je suis ton père Luc » ; une voix à l’accent portugais s’emporte « mais laiche donc l’achpirateur bon dieu » ; le réalisateur s’impatiente)
J’ai sombré dans le vice et la facilité.

J’ai un téléphone portable.

Oui, tu as bien lu :

TELEPHONE

PORTABLE

(on entend les 5 notes de « rencontre du 3ème type »)

Dans la même phrase avec le verbe avoir conjugué à la première personne du singulier.
Tu noteras tout de même le courage dont votre serviteur fait preuve à faire une annonce de cet acabit en public.
(trompettes de Jéricho, soupir d’extase de la foule)
Car avec d’un côté mon penchant pour les discours engagés gauchistes, les rebuffades altermondialistes et la contestation décroissante, d’un autre coté mes amis qui appliquent à la lettre et au quotidien l’adage « qui aime bien châtie bien », je m’expose sans aucun doute possible à une remontée de bretelles monumentale dès la réception de ce mail. Sur le thème de « alors tu vois t’as fini par y revenir, on t’avait bien dit ».
(j’vous attends de pied ferme bande de moules)

Mais c’est à l’insu de mon plein gré.
Promis.

Je me suis fait embobiné par mon amoureuse, avec la complicité de Michel-les-bons-tuyaux et de son argumentaire de fou : un téléphone portable qui revient à 5€ tous les 3 mois…
Car c’était autant idéologique, mon aversion pour les téléphones portables, que financier (avec tout le pognon que nous coûte James…). Là je devais m’incliner. Y’a que les imbéciles qui changent pas d’avis.

Il faut dire qu’après nos Jamesseries (bruit de moteur diesel et de casseroles) des dernières semaines, Delphine avait décrété que « c’était fini les conneries, il faut un moyen de communiquer rapidement, au hasard avec notre assurance automobile, depuis n’importe où, au hasard une aire d’autoroute en travaux, quand on a un pépin mécanique, au hasard une pièce sur le camion qui décide d’expirer après 27 ans de bons et (bavette de) loyaux services (comme disent les bouchers, en générale à la Reine)« .

« Mais chérie euh… »
J’ai dit.

Non en vrai je dis jamais « chérie » sauf pour l’exaspérer (ça marche trop bien en plus).
Comme elle avait l’air super remontée j’ai pas dit « Mais » non plus ça aurait eu l’air contestataire.
Donc en gros j’ai dit « Euh… »
Avec un filet de bave depuis la lèvre supérieur, signe indiscutable de mon effervescente activité intellectuelle.
Ou peut-être l’ai-je seulement pensé.
Je me suis posé la question.
« Ai-je dit ce que j’ai dit ou ai-je seulement pensé ce que j’ai pensé ? »
Et le temps de penser de le dire, je me suis retrouvé avec un téléphone portable dans la main.
Il est complètement dingue mon téléphone portable.
(roulements de tambours)
Il ne fait QUE téléphoner.
Rien d’autre.
C’est pas merveilleux ça ?
On en trouvait plus des comme ça depuis nonente dix neuf.
Même ma grand-mère en a un plus compliqué que moi.
Je l’aime bien mon téléphone portable, finalement.
Gaston je l’appelle.
Gaston le Téléfon qui Son.
Mais dans l’intimité, Gaston.
Tout court.

Mais qu’on se le dise.
Je peux recevoir des appels, mais à peine en passer, sauf cas d’extrême urgence Jamessiste ou tandémiste.
C’était là la limite de ma concession.
Et là, bande de petits malins, vous allez vouloir le numéro ?
Et bin non, vous l’aurez pas.
(lamentations générales…)

0666 844 650

Raaaa le Malin parle par ma main, c’est incontrôlable, mon âme a été vendue au Diable…
(générique de fin, ambiance angoissante, cuivres et cordes déchaînés style Monty Python / Sacré Graal)

Sinon parlons pneu parlons bien comme ils disent chez Midas.
C’est bientôt la Noël et si comme moi vous vous creusez la tête pour faire des cadeaux originaux, et bien Delphine a pensé à vous. En sus (non c’est pas cochon) de nos doubles DVDs et livres et photos, voilà que désormais on peut commander sur notre site des lots de cartes postales ! Complètement ouf…

LOT DE 8 CARTES POSTALES /// 8 € – frais de port inclus
http://www.planeted.eu/photos/index_fr.htmlhttp://www.planeted.eu/photos/index_fr.html#cartespostales

LE DOUBLE DVD PLANETE.D L’INTEGRAL /// 29 € – frais de port inclus
http://www.planeted.eu/pages/planetedvd_fr.html

LE LIVRE, toujours lui /// 25 € – frais de port inclus
http://www.planeted.eu/pages/livres_fr.html

(j’ai amélioré mes dédicaces maintenant je nous dessin nus sur le tandem)

Bon si les liens causent problème faites un cygne (ou une oie, j’aime bien les oies aussi), je suis encore sous l’effet de ma purge à l’huile de Ricin et je n’ai pas toute ma tête.

Pour se désinscrire cette fois ci faut commencer par 4 cuillères à soupe d’huile de Ricin.
Et comme dit ma naturopathe :

« 4 cuillères à soupe d’huile de ricin
et on verra qui fera encore le malin ! »

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.