DNews de l’An du Grand Chambardement

49 total views, 1 views today

 

BON ET CON CA COMMENCE PAR LA MÊME LETTRE…

Pour ce début d’année 2011, j’avais pris la résolution de dépenser mon argent utilement et intelligemment.

Et j’ai commencé fort : par une bonne action.

Une bonne action envers cette catégorie défavorisée de la population à laquelle appartiennent…

… les agents immobiliers.

 

(mais si…)

 

En pleine galère de logement, dans une maison particulièrement inadaptée à la vie familiale et à une enfant de 16 mois, avec des colocataires super sympas et faciles à vivre et pour lesquels j’ai beaucoup d’affection mais dont la légèreté* bousculait mon côté maniaque, sans chauffage ni éclairage dans notre piaule sous les toits, à peine remis d’une grippe et rentré de tournée, ok j’arrête là le couplet Rémi sans famille, je parcourus donc Grenoble à la recherche d’un logement pour notre petite famille en ce froid 4 janvier.

 

* légèreté : terme générique pouvant englober

– le dépassement de la limite tolérable physiologiquement de décibels à des horaires diurnes et surtout nocturnes

– la consommation de substances psychotropes

– l’entropie au sens large…

 

Je tombais sur des annonces intéressantes qui menaient à APL Location.

Je compris immédiatement à l’aspect défraîchi et misérable de la devanture, au 2 cours Jean Jaurès à Grenoble, que j’avais affaire là à des gens dans le besoin.

Pourtant, leur site internet, superbe, pratique et efficace**, augurait du contraire : http://www.aplgrenoble.fr/

Au téléphone, la charmante jeune femme m’avait assuré avoir des dizaines d’offres correspondant à mes critères, et me proposait de passer à son bureau pour organiser les visites.

Je venais de traverser Grenoble à vélo avec Lirio dans un sac à dos (car, toujours prévenant, j’avais garé le camion à l’entrée de la ville pour circuler à bicyclette et éviter ainsi le trafic qui, c’est bien connu, est particulièrement lourd un 4 janvier quand tout le monde est parti au ski…) quand j’entrais dans la boutique, décidé à améliorer le sort de ces pauvres gens.

Je ne tardais pas à trouver l’occasion : il fallait payer la modique somme de 200 € pour avoir accès aux annonces qui m’intéressaient et aux coordonnées des propriétaires.

Heureux d’oeuvrer pour un monde meilleur, devant le sourire figé et les cernes de l’hôtesse, je me délestais crânement de la somme et obtenait en retour une 20aine d’offres, dont certes plus de la moitié n’avait rien à voir avec mes critères, et la moitié restante était constitué principalement (je le découvris dans la journée) de logements insalubres*** ; mais le sourire reconnaissant de mon interlocutrice, certainement elle-même sans abri, vu l’allure du commerce et la profondeur de ses cernes, m’ôta toute incertitude quant au bien-fondé de mon geste.

Et puis il restait en tout au moins… 3 logements très intéressants.

Intéressants.

Enfin 2, car sous des noms et des coordonnées différents, 2 des biens étaient en fait le même logement – certainement étourdie par les difficultés du son quotidien, Sarah (puisque c’est son nom) n’avait sans doute pas réalisé que l’adresse était la même… Ah, Sarah… pauvre laissée pour compte de la société moderne qui n’offre que peu de ressources et d’opportunités à l’agent immobilier que le destin t’a forcée à devenir…

Car tu n’as pas choisi, non, ce triste sort t’échoit et pèse sur tes frêles épaules…

J’ai bien senti, au ton de ta voix, au téléphone, comme cette vie te brise – quand j’appelai le soir pour demander une nouvelle liste d’offres, la première n’ayant aucunement donné satisfaction.

Et je sais que si 3 semaines plus tard et malgré mes nombreux rappels et emails tu n’as toujours pas donné signe de vie, ce n’est pas par facilité, ce n’est pas que mes 200 € sont déjà dans ta caisse, non, c’est que tu as lu dans mon regard attendri la compassion et que tu restes fière, c’est ce qui te fait tenir bon, et tu veux me montrer que tu n’as pas besoin de ma compassion, que tu seras forte et que tu t’en sortiras.
Seule.

Bon courage à toi dans ta lutte pour la dignité, Sarah d’APL Location au 2 cours Jean Jaurès à Grenoble.

 

** leur moteur de recherche est particulièrement novateur et performant

*** plus d’infos ?

 

HEY, ELLE EST PAS SUPER JOLIE MA FILLE ?

 

Bon sinon, je voulais la jouer, « Lirio vous souhaite une bonne année 2011 » et vous envoyer des photos, mais en fait c’est juste pour crâner tellement je la trouve jolie – aussi jolie que sa maman.

Alors je me contente de mettre de nouvelles photos d’elle sur notre site.

 

La Boîte à des Idées

 

Vous êtes nombreux à nous demander pourquoi nous n’avons pas été programmés au festival du CCI – le Cyclo-Camping-International – le week-end dernier.

Je fais une réponse globale aux interrogations éventuelles des chères bonnes âmes que vous êtes qui nous supportent (dans tous les sens du terme) dans notre modeste travail. La réponse est, je cite :

 

« Le film que vous nous avez adressé : ‘Le grand détour’, malgré des qualités évidentes n’a pas été retenu pour la programmation 2011. En effet, la tonalité générale du film avec son rythme trépidant et l’évocation de nombreuses difficultés à vélo ne nous paraît pas correspondre aux attentes du public habituel de l’association Cyclo Camping International. »

 

Je passe sur l’historique de nos échanges ; je pense que les membres, certainement bénévoles, du CCI, sont choqués par le fait que je gagne ma vie avec Planète.D et je peux le comprendre, d’une certaine manière. Oui, j’affirme que même avec un revenu mensuel à 3 chiffres seulement pour un travail 7/7 et des journées de 12h et parfois plus avec la conduite, je peux le comprendre. Dingue non ? Je me demande quand même – même s’ils sont bénévoles à CCI, ils ont bien un travail, et la question me taraude le cortex : vont-ils au bureau tous les matins bénévolement ?

 

Le rapport avec la Boîte à des Idées, vous allez me dire ?

Et bien, comme plusieurs abonnés l’ont suggéré ou fait, vous pouvez toujours déposer votre remarque sur la question dans la Boîte à Idées du CCI, autrement dit leur faire un email, si l’envie vous prend.

C’est pas que je tiens à être sélectionné là-bas, on ne peut pas plaire à tout le monde, ça ne me pose aucun problème, j’accepte sans heurt le refus.

Mais la fréquence à laquelle on nous demande « mais pourquoi diable n’êtes-vous pas au festival CCI ? » augmentant, je préfère vous mettre directement en relation avec les intéressés.

Voilà fin du paragraphe sérieux, vous pouvez retourner à une activité normalement farfelue, vous couper les ongles des pieds, regarder la voisine en train de se doucher, écouter un peu de bal musette sur Radio Montagne…

ACTUALITÉS ::: ACTUALITÉS ::: ACTUALITÉS ::: ACTUALITÉS ::: ACTUALITÉS

Planète.D attaque fin janvier un mois de tournée.
Au programme, Lyon, la Bretagne, puis la Provence. Tellement de dates que je les donne pas ici, mais allez voir sur le site si ça passe près de chez vous…
« Approchez, venez voir, les phénomènes de foire… »
http://www.planeted.eu/core/news.html?lang=fr&speed=fast

 

La touche d’humour de la DNews

 

J’étais donc en Espagne en décembre pour le festival Mendi.

On m’y narra l’histoire suivante.

 

Un homme va voir son médecin.

« Docteur, je voudrais être sûr de vivre longtemps. Le plus longtemps possible.

– Ah.

– Oui docteur. Que faire pour vivre le plus longtemps possible.

– Et bien… vous fumez ?

– Oui.

– Vous buvez ?

– Oui, oui.

– Du vin et du café ?

– Bien sûr.

– Et le sexe ? les femmes ?

– Et bien… comme tout le monde, le plus possible !

– Bien, bien…

– … ?

– Je vous suggère d’arrêter.

– Arrêter ?

– Arrêter tout ça. Plus de café, plus de bonne chère, plus de cigarettes, plus de vin. Et pas trop de sexe non plus hein ?

– Diantre !

– …

– Et si j’arrête tout ça, je vivrai plus longtemps.

– … Pas sûr non. Mais le temps va vous sembler sacrément long ! »

 

 

 

ps : pour se désinscrire cette fois faut éviter de me dire que je suis le dernier des couill… à m’être fait enfumer par APL : JE LE SAIS 🙂
pps : la société APL Location a déjà été condamnée par la cour de cassation dans un arrêté qui a fait jurisprudence ; les gérants se sont contentés de changer un peu le nom et continuent à pratiquer leur arnaque sordide avec pignon sur rue…

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.