DNews de Mars sur la Terrasse /// Le petit corollaire

Bonjour la compagnie,
Navré pour les redites, les doublons, et l’impertinence.
Ce message s’adresse exclusivement à nos abonnés et connaissances chambériennes.

Pour les autres une citation de notre aimé Desproges que je reprends volontiers à mon compte depuis 6 mois:

« Ce n’est pas par pudeur que je ne montre pas mes enfants à tous les passants. C’est parce que je n’ai pas les moyens de payer la rançon. »

Et allez, c’est les Happy Hours, une ou deux perles du bac 2009 aussi, qui prouvent bien que nos cancres ne de désintéressent pas pour autant de la politique :

 » Une constitution, c’est un texte avec pleins de phrases compliqués qui nous disent comment vivre ensemble, et qui peut être appliquée même si les gens votent non. « 
– et toc…

 » Mais parfois, le langage ne traduit pas toujours la pensée : pendant la campagne présidentielle, Sarkozy nous a fait plein de promesses alors qu’il n’en pensait pas un mot. « 
– et re-toc…

Donc, chers abonnés et connaissances chambériennes…
Mea culpa mille fois.

Comme certains l’auront constaté, la Chapelle Vaugelas est toujours vide de sens, triste et dénudée, attendant dans un soupir de roche dévêtue l’arrivée de la flamboyante exposition Planète.D.

En effet : léger contretemps, je suis tombé super malade dimanche, alors que nous occupions Delphine et moi notre jour du Seigneur à quelques menues broutilles – conduire 13h dont 7 (c’est Delphine qu’a conduit d’ailleurs du coup) dans la tempête de neige depuis Toulouse (où heureusement nous avons connu un agréable succès au festival Partances et surtout rencontré une équipe et un public adorables) et je ne suis arrivé à Chambéry, après 48h partagé entre réjouissances telles que diarrhées, vomissements, fièvres, déshydratation et céphalées (ouvre le dico j’te dis) je ne suis arrivé donc que ce soir mardi 21h48 à Chambéry la bien nommée (me demande pas pourquoi je dis ça pour meubler comme dit le castor Ama), après 90 km de fiévreuse embardée sauvage – 3 ronds points à contre sens, 2 feux grillés à cause des morceaux sur le pare-brise (dedans) et je crois même avoir reconnu madame Barreau à un moment (c’est dire si j’avais de la température).

Comme quoi je suis rapide de la gâchette aussi. Quand même. Même pas 10 minutes pour vous prévenir.

J’installe l’expo demain matin ! Elle sera visible dès demain 14h et je vous ferai la bise pour la peine que vous avez attendu.
Enfin non, vu mon état on se serrera la main seulement. Ou pas tiens.

Et la soirée vendredi 12 à 20h à la salle Jean Renoir est maintenue. Venez ! (c’est un cri du coeur…)

Navré pour ce coup tordu, mais mon super combo sinusite/gastro/grippe n’avait pas prévenu…
Je joins de nouveau mes affiches, je vous supplie à genoux de bien vouloir faire passer, imprimer (avec modération), distribuer etc.
(je dis à genoux, c’est parce que je suis au-dessus des toilettes en attendant la prochaine salve)
Ou slave, d’ailleurs, si une infirmière bulgare était disponible tiens…
(et oui j’ai fait des progrès énormes en multitâche : taper un mail, tirer la chasse, essuyer la bile, tenir la lunette, tout ça avec seulement 10 doigts…)

Merci pour lui.

Damien pour Planète.Dégueule

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.