¡Tuani! : un bon « film de cru » !

Une aventure fruitée à fatbike freeride sur les volcans du Nicaragua ! contactez-nous pour organisez une projection-débat-dégustation

Synopsis du film

« ¡Tuani! », c’est l’histoire de deux copains, Tibo et Dams, qui partagent la passion du vtt freeride, une alimentation vivante (c’est à dire végétale crue) et l’amour des voyages. Quoi de plus naturel alors que d’aller ensemble explorer le Nicaragua, pays d’abondance fruitière et volcanique ? En mode « fruits et légumes locaux », les deux compères se donnent pour mission de trouver un volcan où faire du fatbike et d’aller courir sur d’autres. Si Dams pratique l’alimentation vivante et les sports d’endurance depuis longtemps, Tibo s’est converti à la première voilà deux ans et s’entraîne aux seconds depuis quelques mois seulement… c’est l’occasion de tester si le choix d’une santé naturelle et d’une alimentation vivante est pertinent dans le cadre d’une vie très active ! Car Tibo est un freerider aguerri et il se propose d’aller réaliser des figures acrobatiques sur les cratères !

Bon… il y a qques hics : la canicule fauche rapidement leur élan, et puis un volcan, ce n’est pas une gentille montagne avec un sentier balisé – plutôt un tas géant de gravats, de crevasses, de cendres et de fissures, dont l’éruption peut se produire un peu n’importe quand ! Les fruits pleuvent, certes, et les rencontrent chaleureuses se multiplient, mais cela suffira-t-il à mener à bien la mission aux multiples facettes que se sont donnée Tibo et Dams ?

Plus qu’une aventure dévergondée, le film « ¡Tuani! » déploie une enquête multiple : quelle est la validité scientifique et médicale de l’alimentation vivante ? quelles réponses éventuelles apporte-t-elle aux problématiques environnementales contemporaines ? Quelle agriculture pour demain dans un pays en développement comme le Nicaragua ? « ¡Tuani! », une aventure fruitée à fatbike freeride sur les volcans du Nicaragua !

DVDVERSION COMPLÈTE - BONUS+INTERVIEWS INTÉGRÉS
DVD - Tuani - 15 €

Livraison/Shipping :
Quantity:  

 

« Bravo pour ce film bien compliqué à faire. Libre, instructif, engagé, beau avec de l’humour. Un vrai film d’auteur. »

la rédaction de Spicer’s / Spicee

« Tuani est un film assez inclassable, un film de qualité, surprenant et convaincant, réalisé avec efficacité et fraîcheur, une découverte du Nicaragua sous un angle très original, un road-movie du fruit… c’est un film qui a un peu l’esprit et la structure d’une BD d’aventure : de la fantaisie, de l’espièglerie, des héros un peu loufoques et intrépides, des bons dialogues, de superbes vignettes et des images esthétiques avec une forte plus-value documentaire… et en prime du beau son ! »

Martine Coudrette, agent

« L’aventure prétexte à véhiculer un message, le fatbike au service de l’alimentation crue. Quel scénario…
et ça fonctionne ! Damien Artero est décidément un défricheur ! »

Stéphane Frémond, président du Festival d’Aventure de La Rochelle, lors de la première du film

 

film HD, durée 52 min

co-financé via Kiss Kiss Bank Bank

film sélectionné par les festivals
FFA : Festival du Film d’Aventure 2016 (La Rochelle, France) Globetrotters 2017 (Paris, France)

Le projet /  il s’agit de…

1/ faire une  expédition à fatbike sur les volcans du Nicaragua et de s’offrir quelques trails minimalistes longue distance, loin de tout, en pratiquant l’alimentation vivante (végétalienne crudivore) soumis à un suivi médical rigoureux et complet pour valider sa pertinence dans le cadre d’efforts physiques intenses et d’itinérances avec approvisionnement délicat, tout en…

2/ enquêtant auprès des autorités en la matière sur le caractère durable d’une telle alimentation, et sa capacité à adresser nos problématiques contemporaines (réchauffement climatiques, faim et malnutrition, appauvrissement des ressources naturelles), avec à la clé…

3/ des entrevues et témoignages d’athlètes, nutritionnistes, médecins, personnages divers, émaillés de leurs astuces et préférences, pour un aspect guide pratique usuel, quotidien, concret (parce que vous allez voir, vous aussi vous aurez envie de vous y mettre !).

Tout ça !

Une aventure fruitee à fatbike freeride sur les volcans du Nicaragua ! contactez-nous pour organisez une projection-débat

Le projet / Il ne s’agit pas de…

Faire du prosélytisme aveugle et radical. Nous n’aspirons pas à appliquer l’alimentation vivante à tout le monde sans discernement. Nous sommes lucides ! Les milieux géographiques, topographiques, sociaux-culturels, économiques sont autant de facteurs déterminants dans la capacité à appliquer ce mode de vie qui se définit comme contemporain dans le sens, inscrit dans les enjeux d’aujourd’hui et non pas les traditions et habitudes : pour ainsi dire aucune population humaine n’a pratiqué le stricte végétalisme depuis des millénaires, mais peut-être que le moment est venu de considérer cette solution…  Nous ne partons pas en croisade pour convaincre tout le monde de faire comme nous ; nous désirons faire réfléchir concrètement à un mode de vie sain et durable, mais chacun est libre de placer le curseur où il le veut – le film sera écrit en ce sens.

Pourquoi faire alors ?

Nous cherchons à imaginer ce que serait le monde si la plus grande part de l’agriculture était destinée à nourrir des végétaliens crudivores. Et nous voulons déterminer si, outre l’épidémie de bonne santé qui en résulterait (parfaitement, on y croit), ce mode de vie correspond à nos besoins d’actifs, de sportifs et de voyageurs tout en ramenant notre impact environnemental à un niveau naturel, acceptable.

Les australopithèques, il y a 4 millions d’années environ, étaient à 83% végétariens. La viande a sans doute longtemps été presque un luxe, un appoint rare, lorsque le chasseur par exemple trouvait un animal mort. Il y eut ensuite une longue période carnivore avec l’homme de Neandertal. Enfin, il y a 12 000 ans (c’était hier, pour ainsi dire…), avec la sédentarisation, on a assisté à un essor de l’agriculture et de l’élevage. Mais à l’époque, les humains n’était pas des dizaines de milliards à se partager le gâteau (7 milliards de bouches à nourrir aujourd’hui… presque 10 milliards d’ici 2050 ! et pour nourrir ces bouches 60 milliards d’animaux terrestres sont tués chaque année et des centaines d’espèces disparaissent chaque jour).

Il est plus que temps de prendre en compte des modes de vie radicalement différents pour faire face aux exigences d’aujourd’hui. Oui mais comment ? réponse en images, témoignages, aventure et enquête, pour définir un mode de vie/alimentation/concommation éco-responsable et gage de santé !

« Ça manque un peu de freeride, tu ne trouves pas ? – Ah non ! ça ne manque pas de fruit-ride ! »

échange entre un spectateur et Damien, au Festival d’Aventure de La Rochelle, lors de la première du film

« Tuani est un film qui sort de l’ordinaire. Il a la patte du « réal’ indépendant » qui fait les films que le destin lui inspire, en mobilisant tous les savoir-faire : planifier, écrire, filmer, monter, sans oublier de se laisser porter par l’aventure, au risque de passer un sale quart d’heure sur le dos d’un volcan. On y découvre une nouvelle facette de l’univers de Damien Artero, qui a troqué sa casquette de cinéaste polaire pour la chaleur écrasante du Nicaragua. Les images sont belles, impressionnantes pour celles qui concernent le freeride sur le Cerro Negro – mains moites garanties –  les couleurs saisissantes. Le duo Damien/Thibaut est attachant et le film réussit à montrer deux tempéraments différents embarqués dans un même projet. En traitant de l’alimentation sur fond d’aventure, ce film met les pieds dans le plat, ou plutôt le plat dans l’image, si bien qu’on ne sait plus trop quel est son prétexte : vivre l’aventure, ou montrer que l’on peut manger autrement. Les deux sujets sont intéressants, mais il apparaît –d’où l’intérêt du film et son côté précurseur également- que la thématique de l’alimentation n’a pas suscité le plus grand enthousiasme lors du visionnage par l’équipe, qu’elle semble renvoyer à un sujet de société assez lourd, sur fond de crise de l’alimentation industrielle et des pathologies induites. Le comité de sélection ne l’a pas retenu puisque les créneaux n’étant pas infinis, il donne la priorité aux films d’aventure. »

Marion et Virgile Charlot, organisateurs des Rendez-vous de l’aventure à Lons-le-Saunier

Photos






Plus de photos ici.

 

Le Réalisateur

Pour Damien, ce projet est le carrefour où devaient naturellement se rencontrer un jour : son goût du sport et sa pratique du vtt et du fatbike ; l’amour qu’il porte aux voyages et à la planète ; et son engagement pour l’alimentation vivante* comme mode de vie de santé, de durabilité et d’intégration naturelle à l’environnement. Prenons donc tous ces ingrédients, mélangeons un peu, mâtinons le brouet d’un brin de folie et d’une envie de se dépasser, dosons savamment l’appétence pour l’exotisme et épaississons le tout avec un suivi médical rationnel et sérieux… qu’obtenons-nous ? un projet en décalage avec nos codes alimentaires et notre culture sportive mais en harmonie avec les valeurs Planète.D !

Damien semble le réalisateur tout indiqué : il pratique le fatbike depuis son arrivée en France (en témoignent déjà 2 films) ; il applique l’alimentation vivante depuis plusieurs années (comme le raconte le film « Irène » qui totalisent plusieurs centaines de milliers de vues sur YouTube) ; son intérêt et son engagement pour le développement durable n’est plus à prouver (il écrit sur le sujet régulièrement sur son blog).

Pour ce projet, Damien embarque avec lui son copain Tibo, surnommé Raw Bull. C’est à vrai dire le partenaire évident : pratiquant de l’alimentation vivante et freerider accompli, Tibo a accompli entre 2014 et 2015 un aller-retour France-Turquie à vtt, collectionnant les spots de freeride sur son chemin et se nourrissant de fruits, légumes et graines, pratiquant le yoga, la méditation et le jeûne ! Il n’y en pas mille ni cent des spécimens pareils… Voyez donc :

Le Plan Médiatique

Le film est en partie financé, et sera diffusé par la chaîne Spicee TV ; il sera projeté dans de nombreux festivals de part le monde, et le projet donnera lieu à un feuilleton dans le magazine Le Chou Brave. Sont prévues également des interventions radio et des articles ponctuels dans d’autres magazines auxquels collabore Damien. Des articles illustrés seront régulièrement postés sur le blog Planète.D et sur Facebook. A noter que l’implication d’une chaîne de télé grand public montre un tournant dans l’attention portée par les médias à ce sujet !

Les Partenaires Principaux

Cyclable est toujours de la partie pour le soutien matériel et logistique. Draille Bike, en la personne de Loïs, fournit à Tibo un fatbike taillé pour le freeride de la marque Nicolai – dont il est distributeur exclusif France. Une bête de course pour envoyer du lourd partout, y compris sur les pentes d’un volcan. Par ailleurs, le fabricant de pneus thaïlandais VeeTire équipe nos montures par l’intermédiaire de son distributeur français Frenchys.

Manoel et son site de vente 5Doigts2Pieds, déjà partenaire Planète.D, fournit deux paires de Vibram 5 Fingers Spyridon pour les séquences de trail minimaliste.

Les Fatbikes

Tibo roulera sur le Nicolai prêté pour l’occasion par Draille Bike ; Dam’ chevauchera son fatbike Planète.D « Jackie Frost » fabriquée par Salamandre.

Nos fatbikes sont équipés en sacoches profilées – dites de « bike packing » – par Thierry David et High Mobility Gear et Bike Packers Gear.

Côté Carburant

Entre autres :

En clair ?

Une aventure dépaysante et rock’n roll mais aussi un guide pratique de l’alimentation vivante par l’exemple et les rencontres et une étude d’une possible solution d’avenir à nos problématiques contemporaines.

Extrait du film de Damien « Irène, journal d’une transition alimentaire« 

Les Détails

Damien et son partenaire Tibo se proposent de :

  1. constituer une liste de volcans nominés répondant à leurs critères sur le territoire nicaraguayen : pentes propices au fatbike, sites reculés pour tester l’autonomie alimentaire vivante (graines à faire germer, algues, et avant tout fruits locaux) mais raisonnablement près de peuplades pour faire des rencontres ; bien sûr, la caractère engagé de l’expédition va sans doute amener nos fatbikers à devoir s’adapter sur leurs critères de qualité et de choix des aliments, mais justement c’est l’occasion d’éprouver l’alimentation vivante dans des milieux où l’accès aux ingrédients peut être ardu. Cela augure de recherches intéressantes et de rencontres avec les locaux pour se fournir en cohérence avec les valeurs fondatrices du projet.
  2. leur rendre visite jusqu’à trouver « l’élu », celui qu’il sera possible, une fois le camp de base établi à son pied après avoir réalisé le trek d’approche à fatbike, de gravir avec ces mêmes fatbikes (oui, bon, il va falloir porter les vélos on est pas dupe) avant de redescendre ses pentes en mode freeride
  3. se soumettre avant/pendant/après à un suivi médical rigoureux pour évaluer les intérêts, caractéristiques et éventuels failles de l’alimentation vivante

Tout ça pour vous ramener un film BEAU et BON ! un film qui aura du goût, le goût acidulé de l’expérimentation et des fruits et graines, le goût salé de la sueur de l’effort, le goût chaud et doux de la rencontre et de l’entraide, et qui sera rempli d’informations pratiques et d’exemples faciles à suivre et tout autant de JOIE DE VIVRE.

 

L’intention de Damien

« Un projet comme une évidence, une rencontre à première vue paradoxale entre deux univers apparemment inconciliable : le sport exigeant et l’alimentation vivante. Mais attention ! Pas de dogmatisme, je ne suis pas là, derrière ma caméra et sur mon vélo, pour vous imposer de manger cru et végétal. Moi-même j’ai gardé une fraction de cuit végétal dans mon alimentation et ma vie sociale m’amène à pratiquer une géométrie variable guidée par mon instinct. Mais l’idée est de valider l’alimentation vivante dans le sport et l’endurance et de donner des pistes pour la pratiquer, même partiellement, car elle nous apporte énormément et permet d’être sain tout en préservant notre environnement. »

 

 

Encore des questions ?

Pourquoi un volcan ?
  1. C’est à priori un milieu aride et désert dans lequel mettre à l’épreuve notre pratique de l’alimentation vivante sans alternative et ainsi faire un test crédible.
  2. C’est une montagne souvent régulière dont les pentes se prêtent au freeride.
  3. Enfin, c’est le feu tellurique, une allégorie planétaire du feu de la cuisson, et donc un symbole fort pour nous mettre au défi.
Pourquoi à fatbike ?

Parce que, comme l’alimentation vivante, le fatbike permet de tout faire ! C’est un vélo hors-normes, ludique, polyvalent, tous-terrains, bien plus tous-terrains qu’un vtt conventionnel. Et enfin parce que son allure nous promet de belles rencontres tant il suscite l’intérêt et la curiosité.

Capture d’écran 2016-03-17 à 09.08.36

 

Le Dossier

pour télécharger le dossier

 

 

*Bien entendu, tout le projet se place dans le cadre quotidien, habituel, de l’alimentation que Damien et Thibaut ont choisi et expérimente depuis plusieurs années maintenant, un mode alimentaire fondé sur tout ce qui met leur corps en joie, leur donne de l’énergie et entretient leur santé :

  • des fruits frais en abondance
  • des légumes frais, de la verdure, des herbes
  • des graines germées
  • des algues

Principalement, le tout de la plus haute qualité possible : bio à minima, naturel et sans traitement, avec le moins d’intermédiaires possible du producteur au consommateur. Damien applique cette alimentation dans tous les aspects de sa vie – quotidien, famille, sport, voyage – depuis des années et sa conviction est que c’est une grenade dégoupillée qui va faire exploser nos codes et conventions alimentaires, bousculer nos habitudes et nous permettre à terme de nous nourrir sainement, de façon super énergétique, tout en gérant intelligemment les ressources naturelles de notre environnement.

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

4 thoughts on “¡Tuani! : un bon « film de cru » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires protégés par WP-SpamShield pour WordPress