[LA MARCHE SANS FAIM] Pourquoi un co-financement ?

165 total views, 6 views today

Ça vient de se décider, je prends le pari de commencer cet été un film un peu fou… enfin, l’est-il vraiment ?

___

La Marche Sans Faim est le défi incroyable mais très réfléchi de Florian Gomet, auteur, grand voyageur, hygiéniste et sportif accompli, pour l’été 2018.

Florian part marcher sans manger,en autonomie, 360 kilomètres à travers les Mt MacKenzie, au Canada, sur le Canol Trail, le trek le plus reculé au monde. Il envisage même de poursuivre sur 240 kilomètres supplémentaires le long de la piste qui prolonge le trek dans le Yukon.

Moi, Damien, en tant qu’auteur et réalisateur engagé, pratiquant d’une hygiène de vie poussée, je veux faire autour de cette démarche singulière un film sur le jeûne, son histoire et ses vertus, sur le corps et ses capacités naturelles, sur la frugalité et la sobriété heureuse, le minimalisme et la joie et l’amour de la nature. Pour les raisons que j’explique plus bas*, et après l’abandon initial du projet de film, une campagne de co-financement vient d’être lancée, et j’ose vous solliciter – vous allez comprendre pourquoi. En plus les contreparties sont super sympas : on vient chez vous avec le film ! Et on a déjà fait une chouette vidéo de présentation :

___

 

Devenez co-financeur du film ici !

(pour co-financer par chèque, c’est par ici que ça se passe)

___


___

Le Contexte

Depuis 2008 et mes premières réalisations, j’ai fabriqué seul plus de 15 films. En 2018, après 10 ans de service, je constate que sur cette ribambelle de réalisations, seules trois m’ont été rémunérées à priori (c’est à dire qu’un contrat fut signé avant de commencer le tournage, engageant un commanditaire à me régler une somme définie selon mon barème) ; une quatrième a fait l’objet d’une modeste co-production avec une petite télévision enthousiaste et sympathique mais dont les moyens financiers couvraient surtout les frais de déplacement. Beaucoup de mes travaux sont accessibles gratuitement : « Partis au petit Bonheur » et « Uživaj! » en sont les exemples les plus récents. Plus loin dans le temps, « Univertical« , « Pneus hiver obligatoires » et « Mutation au sommet » ont tous été diffusés sous des versions gratuites également. Et je ne peux pas oublier de citer le documentaire sur la naturopathe « Irène » qui a été vu gratuitement des centaines de milliers de fois.

Tous mes autres films ont été des paris que j’ai pris, de me lancer dans l’aventure, pour mon compte ou celui des autres, en espérant qu’avec le temps (et les ventes de projections-débats, DVDs, livres etc.) je pourrais me payer de mon travail.  Ce ne fut jamais le cas, en vérité, mais cela ne m’empêche pas de continuer avec passion un métier fabuleux qui mérite d’être justement rétribué.

*Dans le cas de « La Marche Sans Faim« , j’ai tenté les financements conventionnels. Et me suis heurté à du rejet et de l’incompréhension, car le sujet semble faire peur et déroute beaucoup – lire mon article sur ce sujet  Certains de mes « fans » m’ont alors suggéré le financement participatif comme seule alternative. J’avoue ne pas trop aimer ce mode là, et la sensation de venir quémander aux amis. Cependant je me rends à l’argument majeur : je fais toujours le pari de films très décalés/différents, donc le financement, sans doute, ne peut être qu’alternatif. Et là, la fédération française de jeûne et randonnée a initié le premier don** et s’est portée partenaire du projet !

___

Alors je tente…
Si vous estimez que mes films valent par leurs qualités, ce qu’ils vous apportent, qu’il méritent d’être vus et que je mérite de gagner ma vie pour les faire, peut-être alors souscrirez-vous à l’idée de devenir co-financeurs avec moi d’une nouvelle réalisation 🙂
En parallèle, si ce projet vous intéresse, vous parle, vous fait envie, vous intrigue, bref qu’il vous anime, vous le partagerez aussi autour de vous le plus possible, en expliquant à vos contacts le lien qui nous unit et pourquoi vous pensez qu’il est juste de soutenir l’énergumène que je suis (ahah !).

___

___

La page du co-financement :
La page du film :
Alors, rendez-vous chez vous pour une projection ? 🙂
Merci de m’avoir lu !
Damien

___


** La FFJR contribue à hauteur de 1000 € soit 1/7ème du budget minimaliste avec lequel je peux faire un film de qualité tout en me rétribuant partiellement ; j’explique tout le financement sur l’onglet « budget » de la collecte pour co-financement. La valeur totale d’un film comme celui-ci tourne autour de 30 000 €.
Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

2 thoughts on “[LA MARCHE SANS FAIM] Pourquoi un co-financement ?

Répondre à Damien Artero Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.