[LA MARCHE SANS FAIM] Soutien officiel de Thierry Casasnovas

Le soutien de Thierry Casasnovas, c’est la classe ! Voilà des années que Thierry et moi sommes en contact de loin en loin par internet, chacun, sans doute, observant l’évolution et le parcours de l’autre, avec intérêt (pour moi, c’est sûr, et j’espère que la réciproque est vraie, hein Thierry ?). Et récemment, nous avons enfin réussi à nous croiser, à Paris, alors que je donnais des ateliers de crusine en compagnie de ma Sarah, laquelle avait été également invitée à une formation donnée par Thierry (il faut suivre). Quand je lui ai présenté le projet ‘La Marche Sans Faim‘, voilà ce que Thierry m’a répondu.

_____

Le jeûne : thérapie et activisme anti-consumériste ?

« La pratique du jeûne a quelque chose de très marginale dans notre société. Nous sommes obsédés par les apports extérieurs et la consommation tandis que le jeûne nous amène à nous appuyer sur nos propres ressources et nous tourner vers l’intérieur. C’est non seulement très marginal, mais surtout l’image qui est associée est celle d’une grande faiblesse, de personnes allongées et malades dans un état d’épuisement extrême. »
   – Thierry Casasnovas
_____
On pourra juger ici de l’image de faiblesse que donne Florian Gomet, mon protagoniste qui se propose de marcher 360 kilomètres sans manger et ne fait qu’un repas par jour dans sa vie quotidienne de bûcheron, hygiéniste et sportif
_____

360 kilomètres, 0 calories : à travers les monts Mackenzie sans manger…

Devenez co-financeur du film ici !

(pour co-financer par chèque, c’est par ici que ça se passe)

 

Le jeûne : une fête du corps qui se retrouve…

« Hors ceci est totalement faux, car bien au contraire le jeûne peut être une période d’une extrême intensité dans lequel on déborde d’énergie. Le projet de marcher pendant 360 km tout en jeûnant est une démonstration éblouissante que le jeûne n’est pas un moment de faiblesse et d’autoflagellation mais bien la fête du corps ! C’est ce que souhaitent montrer Florian et Damien à travers le film d’une véritable exploration intérieure, une aventure à la découverte de soi : traverser les monts MacKenzie, au Canada, à pieds, sans manger… »
– Thierry Casasnovas

 

C’est dit ! Merci Thierry pour ce soutien moral qui nous fait beaucoup de bien.
_____
« Le projet me plaît, je pense que ça va dans le sens de la diffusion du jeûne, bien que je me méfie toujours du côté performances sportives extrêmes, qui a tendance à créer des héros et à faire peut-être que les personnes qui regardent le film ne s’identifient pas à lui. C’est à discuter. Dans tous les cas Damien, réalise ce film, et ce sera avec joie que je le soutiendrai – je pense en effet qu’un  financement participatif est certainement la meilleure option ! »
– Thierry Casasnovas

_____

Oh ! pas d’inquiétude, Florian ne se positionne pas en héros, et nous en parlerons en détails dans une prochaine entrevue avec lui. L’idée n’est pas de se vanter d’avoir réussi un exploit ponctuel surhumain mais bel et bien de montrer, quelque part, qu’une très bonne hygiène de vie permet à n’importe quel organisme de se révéler capable d’adaptations prodigieuses. Notre envie est plus de rendre gloire au corps humain en général que d’idolâtrer un aventurier (Florian est plutôt très modeste et discret, en vrai…).

« Je sais à quel point le travail de réalisateur indépendant est âpre ! J’en ai côtoyé de nombreux et hormis la passion, il n’y a pas vraiment d’autres raison de se mettre dans ce bain… Courage ! »

– Thierry Casasnovas

_____

Merci 🙂 Et maintenant, faisons-le, ce film ! ensemble !

 

Devenez co-financeur du film ici !

(pour co-financer par chèque, c’est par ici que ça se passe)

 

 

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.