[LMSF] Des nouvelles du jeûneur, marcheur & hygiéniste (5)

Florian Gomet, hygiéniste, sportif, grand voyageur et bûcheron, est dans une phase de préparation physique intense : fin juillet, il entamera une marche de 600 km sans manger à travers les monts Mackenzie, au Canada. Comme son encadrement au jeûne est en parti assuré par Sarah, ma compagne, et que je suis le réalisateur du film à venir sur son projet, nous avons un contact permanent et je suis de près les actualités de notre poulain.

Devenez co-financeur du film ici !

(vidéo de présentation plus bas)

(pour co-financer par chèque, c’est par ici que ça se passe)

 

 


D. Bonjour Florian. Je voudrais brièvement revenir sur le matériel que nous emmenons. Et le caractère minimaliste de l’entreprise, accentué chez toi, relativisé chez moi par la nécessité de faire le film et de me déplacer plus rapidement que toi. Ça te dit ?

F. Salut Damien, je suis toujours partant dès qu’il s’agit de parler de tout ce qui tourne autour des voyages et des aventures.

D. D’abord, décris-moi ton émotion quand tu prépares ton sac…

F. C’est pour moi une fête ! Je choie mon matos comme la prunelle de mes yeux car ce sont mes outils pour partir à la conquête des trésors de notre planète. Je sais dès lors que grâce à ce sac au contenu magique, l’inconnue sera au rendez-vous et tout deviendra possible. C’est aussi un moment de profonde concentration car je pense aux moindres détails, à toutes les situations auxquelles je pourrais être amené à faire face, penser au pire sans pour autant céder à la paranoïa. Tout est affaire de juste milieu et de pragmatisme. Si je pars avec trop d’affaires parce que mes peurs sont trop nombreuses, alors le poids et l’encombrement du sac limiteront mes possibilités d’exploration.

____

____

D. Je te comprends bien. Empaqueter ma vie sur mon vélo reste un des moments les plus grisants ; se projeter, le rêver déjà, ce voyage, puisqu’il commence dans l’âme bien avant de fouler une terre inconnue. Bon, trêve de poésie, et sinon, concrètement, comment as-tu déterminé le contenu de ton sac ?

F. J’ai repris la check-list que j’avais faite pour traverser le Canada et j’ai soustrait tout ce qui est lié à la nourriture, et ajouté du matériel vidéo. Ça été très rapide. C’est le fruit de 10 ans de voyages et d’aventures.

 

____

____

D. Quant à moi, j’ai opté pour le fatbike, ce qui me donnera plus de mobilité mais alourdit la facture. Et bien entendu, j’ai mon matériel audiovisuelle, ce qui représente environ 8kg, plus les connectiques et chargeurs divers soit environ 10 kg en tout nécessaire à la fabrication du film. Cela reste minimaliste, sois-en sûr. Il faut voir que là-dedans j’ai une caméra avec deux optiques, un drone, une caméra embarquée, un micro externe et un enregistreur de son, ainsi que différents accessoires qui vont avec.

F. Fourbis bien ton équipement Damien, qu’on ramène une histoire hors norme dans un paysage qui l’est tout autant.

____

 

____

 

D. Voilà un point logistique et matériel concis ! A bientôt, Florian.

F. Allez, je vais voir si je peux pas enlever quelques petites choses moi … Life is good, always !

 

 

 

600 kilomètres, 0 calories : à travers les monts Mackenzie sans manger…

 

 

Devenez co-financeur du film ici !

(pour co-financer par chèque, c’est par ici que ça se passe)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Commentaires protégés par WP-SpamShield pour WordPress