Toasts chèvre-miel crus

55 total views, 1 views today

 

La petite recette gastronomique du moment, la voilà sous vos yeux ébaubis.

Oui, je suis dans une phase fromagère intensive – c’est Christophe, du Chou Brave, qui m’a inoculé le virus. Et un minimum de savoir-faire.

Alors, aujourd’hui, fine gueule, je m’offre un toast de faux-mage façon chèvre au miel sur crackers de millet.

 

P1000340

Oui, ça ressemble à ça, certes la photo ne lui rend pas honneur. Mais c’est bon ! et si tu n’est plus tout à fait débutant en alimentation vivante et/ou que tu veux passer à la vitesse supérieure, ce grand classique est impeccable. Alors d’abord le cracker, la biscotte, le pain, bref appelle-donc comme il te sied.

 

Le Toast

  • 1 volume de graines de lin
  • 2 volume de graines de millet
  • de l’eau
  • éventuellement, de l’eau de mer (kinton) ou de l’eau un peu salée mais je n’aime pas utiliser de sel

Attention, c’est très compliqué…

  1. il faut moudre les graines de lin (ou les écraser, suivant les ustensiles dont tu disposes)
  2. ensuite tu mets tout à tremper 4 à 6 heures
  3. libre à toi d’assaisonner (sel de céleri, sauce tamari, herbes…) mais peut-être commence nature ?
  4. mixer longuement la pâte obtenue pour broyer les graines de millet qui auront commencé à germer
  5. étaler en galettes, enfourner au déshydrateur pour 18 à 24 heures (si tu étales sur du papier cuisson, tu as raison ; après 4 ou 5 heures, décolle tes galettes du papier pour accélérer la fin de la déshydratation)

 

P1000341

 

Le Faux-mage « bleu de chèvre »

  • noix de cajou
  • probiotiques (en magasin bio)
  • jus de choucroute (idem mais facultatif)
  • eau
  • spiruline ou algue de ton choix – crue bien entendu chapeau pointu, moi j’aime bien l’aramé de Marinoë aussi, et comme j’ai la chance d’être fourni par ces braves gens qui sont partenaires de Planète.D je me fais plaisir
  • poivre
  • jus de citron

 

Bon, c’est plus subtil.

 

  1. tu fais tremper tes noix de cajou une nuit
  2. tu les mixes avec leur eau de trempage (je n’aime pas jeter de l’eau) et les probiotiques (ainsi que l’éventuel jus de choucroute) jusqu’à obtention d’une crème
  3. tu laisses fermenter ça dans un récipient hermétique (pas de circulation d’air) une nuit
  4. tu le laisses ensuite respirer, mais pas n’importe comment : dans une passoire, tu étales un linge pour filtrer le liquide, tu y verses ta préparation, tu refermes le linge avec une torsade et tu poses sur le tout une assiette surmontée d’un poids (par exemple une bassine d’eau, ton fils, ton téléviseur, un truc inutile en somme) ; ça va s’égoutter, donc mets un récipient sous la passoire ; laisse faire la nature encore une nuit
  5. ton faux-mage frais est bien tassé, tu le sors de son linge, et tu le parfumes à ton aise : moi j’ai mis dans celui-ci un jus de citron, du poivre et une couche de spiruline crue, mais fais à ton idée – un peu de levure, de la ciboulette, de l’ail (j’en ai 3 en cours d’affinage à l’ail et au poivre) bref
  6. tu le moules et tu le mets au frigo
  7. et là commence l’étape la plus difficile : attendre

 

P1000342

 

 

Après 2 semaines d’affinage au frigo, tu auras normalement un faux-mage frais d’une belle consistance ; après 4 à 6 semaines, disent les maîtres, tu atteints la phase « pâte dure ». Donc tout dépend de ta patience…

 

Le Miel

Je ne suis pas apiculteur. J’achète mon miel en magasin bio, en tâchant de trouver des producteurs qui respectent les insectes. Merci les abeilles.

 

 

Envie d’un moment de crusine avec Damien ?

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

2 thoughts on “Toasts chèvre-miel crus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.