[¡Tuani!] Tunnel de montage

Quand on aime, on ne compte pas. Là, je suis dans mon tunnel de montage. Et les initiés comprendront de quoi je parle… Ça signifie quoi ?

 

capture-decran-2016-09-18-a-20-26-17

Et bien que je suis habité par mon film à toute heure. L’ordinateur tourne du matin au soir et souvent la nuit ; l’inspiration me réveille ou m’interrompe, me prend, me saisit, je pense à mon écriture tout le temps, je souris tout seul en trouvant les idées qui s’emboîtent ou en construisant une séquence drôle, je vois naître sous mes yeux, de la glaise confuse, l’objet film, petit à petit, il prend forme, je le sculpte, et je prends mon pied !

 

2016-09-18_20-26-07

 

Ce matin avant l’aube, j’étais là, devant l’écran, à assembler des images de trail minimaliste sur volcan – des souvenirs glissants d’ailleurs, car les chaussures minimalisme sans amorti ni crampon, sur la boue et dans les pierriers de lave et cendres, c’est du sport… Et j’y suis encore ce soir, à préparer le final du film, pour lequel j’ai trouvé tout à l’heure la musique – une évidence, un vieil ami, le meilleur groupe du monde de Grenoble…

A suivre !

2016-09-18_20-24-23

2016-09-18_20-24-56

2016-09-18_20-25-26

 

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires protégés par WP-SpamShield pour WordPress