Crudivores mais pas énergivores !

Initialement publié le / Originally posted on 4 April 2019 @ 1:30 pm

 1,578 total views,  2 views today

Cela faisait longtemps que je voulais en avoir le cœur net : mon mode de vie assez minimaliste et sobre obtient-t-il véritablement, chiffres à l’appui, un résultat éblouissant en terme de consommation énergétique ? Certes, je suis une tarte finie en calculs, donc je n’exclue pas que des erreurs se soient glissées dans mes chiffres ci-dessous et j’invite tout lecteur doté d’un esprit plus arithmétique que le mien à me signaler si je me fourvoie… Mais nos relevés de compteurs sont explicites, tout comme les valeurs moyennes consultables en ligne pour les foyers français. Décryptage !

Usage du gaz : 80% du chauffage, eau chaude (rarement utilisé, voir plus bas), cuisson (rarement utilisé, voir plus bas)
Usage de l'électricité : 20% du chauffage (l'hiver en complément), éclairage, ordinateurs (beaucoup utilisé), machines de crusine (beaucoup utilisé), mini-frigo
usage de l'eau : crusine/vaisselle (beaucoup utilisé), douche (peu utilisé, voir plus bas) et PAS les WC car toilettes sèches.
NOUS
pour 4 personnes

dans 16m2
LA MOYENNE EN FRANCE
pour une personne seule
dans 20m2
LA MOYENNE EN FRANCE**
pour une famille de 4
dans 100m2
eau11 m340 m3120 à 160 m3
élec.700 kWh 1000 kWh 15500 kWh avec chauffage
8000 kWh sans chauffage
gaz*1040 kWh2020 kWh7300 à 13500 kWh

* La consommation en gaz correspond à 6 bouteilles de propane de 13 Kg

** Moyennes des consommations moyennes trouvées dans la documentation en ligne (cf liens en bas) et repassées au crible de mon ami Eric qui travaille à l’ASDER et dont le domaine d’expertise est le bâtiment écologique, ses énergies et les consommations

À noter également : nous sommes particulièrement sobre sur les lessives… qui chez nous surviennent environ 2 fois par mois, d’où une consommation d’eau d’autant plus faible. En clair : nous avons peu de vêtements et les portons longtemps avant de les laver. C’est un concept 😉

Sur quoi repose notre mode de vie ?

Je n’affirme pas que c’est forcément la panacée et ne ferai pas de prosélytisme. Notre vie est perfectible, et je crois que vous êtes libres de faire ce que bon vous semble de la vôtre***, je n’écris pas cet article pour vous faire la leçon (je ne le supporterais pas moi-même !). J’aligne juste les composantes de notre quotidien et nos choix qui peuvent expliquer les chiffres ci-dessus et leur écart flagrant avec les moyennes (les normes…).

*** J’ai menti : en face de l’urgence climatique, environnementale et sociale, je crois qu’il est de notre devoir à tous de vraiment agir sur nos consommations. J’ai encore beaucoup de chemin à faire mais ma conviction, en réalité, c’est que tout le monde doit se poser ces questions.

L’habitat : une tiny house

Une micro-maison en bois de 16m2 composée en majorité de matériaux biosourcés (locaux). Pas exclusivement mais en grande partie. Des peintures sans COV, des menuiseries faites sur place avec du bois des scieries locales, idem pour le bardage et l’isolation. Imparfait mais on a fait de notre mieux !

Les déplacements : “à bicycletteuh”

Choix engagé s’il en est : tout faire à vélo au quotidien, par tous les temps et toute l’année. On ne se pose pas la question. La réponse a un guidon et deux roues…

L’hygiène : brossage à sec

Outre le fait que nous récupérons une bonne partie de notre eau (cuves, seau dans la douche et sous les gouttières) nous pratiquons tous les 4 le brossage à sec, ce qui réduit de façon drastique la consommation d’eau.

Les douchettes traditionnelles ont un débit moyen de 12 à 20 L/min. Soit donc une consommation qui peut allez jusqu’à 100 litres d’eau pour une douche de 5 minutes ! Notre douchette permet de limiter le débit à 6.5 litres / min.

Donc non seulement le matériel induit des économies, mais le brossage réduit la douche à un simple rinçage. Comme nous la prenons froide (économie de chauffage… mais surtout une pratique vivifiante/stimulante qui nous dynamise ! et qui est choisie et non subie), on y reste au maximum 1 minute 30. Faites le calcul…

1min30 après brossage & éco-douchette9,75L
5 min lavage/rinçage avec douchette classique 60 à 100L

L’alimentation : végétale

Une alimentation très (très) majoritairement bio, locavore au possible tant que ça a du sens, mais pas aveuglément – une fois mis dans la balance les apports nutritifs nécessaires dans une alimentation d’adaptation, la facture environnementale des transports comparée à celle de la production industrielle et carnée, même locale, nous choisissons une alimentation végétale principalement frugivore y compris en consommant des produits éthiques et bio venant de loin.

Nous faisons là un choix engagé… En effet à l’inverse des tendances citées plus haut, il nous place dans le haut de l’échelle en terme de dépenses alimentaires.

source Sofinscope

Là où nous dépensons environ 500 € chaque mois. Cela ne m’amène pas à conclure pour autant que “notre alimentation est chère” : je crois que la bio amène le consommateur responsable et engagé à payer un juste prix pour une juste qualité et un juste impact environnemental là où l’agriculture conventionnelle (chimique) et la grande distribution masquent le coût de santé publique et le coût environnemental derrière des prix attractifs (car subventionnés et issus d’un matraquage financier… lequel tord le coup et force la main aux producteurs).

C’est ma conviction. Pour me définir une juste place, en terme de santé, d’impact écologique, d’énergie et de bien-être, à travers mon alimentation, je n’envisage pas de faire autrement que manger bio, végétal et majoritairement cru. Et je ne rechigne pas à la dépense !

j’ai d’ailleurs fait un film sur le sujet… bande-annonce ci-dessous 🙂

¡TUANI!

CLIQUEZ ICI POUR ACHETER LE FILM TUANI (60 MIN) EN LIGNE

DVDVERSION COMPLÈTE - BONUS+INTERVIEWS INTÉGRÉS
DVD - Tuani - 15 €

Livraison/Shipping :