D.News – Le mystère Planète.D : mais pourquoi 29 Ans Au Tibet ?

Mesdames et mesdames,
votre humble serviteur profite d’une accalmie dans le cycle d’activité fastueux de sa 2ème petite femme – manger/dormir/braillerunpeu/manger/dormir pour se jeter l’œil hagard, le poil hirsute, le teint glabre, sur le clavier, seul entité qui le lie au monde des hommes dans cette tempétueuse et infernale spirale de la “parentalité“…
(j’en fais beaucoup ?)

Il faut dire qu’élever un enfant tout en faisant des films d’aventures et en donnant des conférences à qui mieux mieux c’est du sport.
On se plaint pas c’est nous qu’on a voulu.

Ça me rappelle l’Islande…
L’Islande, ce vert pays de glace battu par les vents violents d’une fin du monde échevelée, où nous allions déjà, à bicycleeeeette, avec mon fidèle Fabio (en Asie ça deviendra plus tard ma fidèle Gastro, comme aurait dit le Ché), en l’an de grâce 2004, affronter dans la joie et la bonne humeur des journées entières de grêle qui fouettait nos faciès rubiconds comme autant de “bienvenu” un peu bourrus certes mais teeeeeellement authentiques…
Comment ça, on repart en Islande l’an prochain ?
Ahem.

Et donc en Islande, un jour que nous atteignions pour ainsi dire au cercle polaire, à la pointe de la péninsule du Snaefellness où Jules Vernes situe l’entrée de son épique “Voyage au centre de la Terre” (avec des grêlons gros comme des miches format Delphine qui allaite pas étonnant que ces foutus héros se soient carapatés sous terre, je vous dis que ça), nous est apparu dans la tourmente, tel un Lancelot de pacotillons juché sur un destrier sur le volet, un vagabond anachronique : de sa bicyclette à une vitesse au cadre en fonte, d’où pendaient des affaires jetées pêle-mêle dans de vastes sacs en toile de jute, il nous toisa, nous qui étions engoncés dans nos Goretex 3 étoiles à 1000 $, réajusta le col de sa chemise de feutre et tira sur les plis de son pantalon de velours, faisant apparaître des chaussettes blanches et des mocassins de cuir (et je te jure Hannibal lecteur que je n’avais rien bu) et dans toute sa superbe, ignorant royalement, que dis-je impérialement les violentes bourrasques et la pluie glaciale, il sortit un peigne d’une poche décousue, se fit la raie sur le côté sous le vent et asséna cette vérité ultime qui encore aujourd’hui me fait frémir d’effroi : “Vous l’avez voulu, vous l’avez”.
Et de partir cahin-caha dans la tourmente.

Et bien faire un bébé c’est pareil.
Avec moins de grêlons et plus d’étrons.
Et de partir cahin-caca dans la tourmente.

Mais trêve de babillage, Planète.D sera le dimanche 8 novembre au Belvédère, embarquement immédiat enfin disons à 17h après le thé pour l’Inde. Oui c’est dimanche là qui vient.
Agenda : https://www.planeted.eu/core/news.html?lang=fr&speed=fast

Je ne vous cache pas mon excitation – enfin si justement je la masque sous mon bureau pour rester décent – à l’annonce de la sortie prochaine de notre nouveau film : “Le Vieux Monde”. Comprenne qui pneu comme dit notre sponsor Schwalbe – c’est de l’humour allemand à fond la gomme… (hihihi)

Les D.D.L. étaient fin octobre au Grand Bivouac : franche réussite que ce formidable festival du film d’aventure, carrefour des vocations et des expériences, mené tambour battant par une équipe détonante, jeune et moderne, une programmation du feu de dieu (on reviendra à cet auguste personnage), et une logistique imparable. On y retournera, qu’on se le dise !

C’est à cette ineffable occasion qu’une spectatrice a lancé le débat : “Mais pourquoi 29 ans au Tibet ?”
Mais enfin, pourquoi ?

Sinon copain si t’aimes pas lire avec les yeux tu peux lire avec les oreilles :
https://www.planeted.eu/audio/radio/RadioFranceBleueSavoie%5b20-10-09%5d.wma

Les D.D.L. étaient en effet sur Radio France auprès de la charmante Sylvia Depierre (qui roulent n’amassent pas deux mousses, je sais, c’est minable, mais c’est pour vous faire digérer la somme d’informations que cette dnews contient ; on vous avait dit de pas vous inscrire…) pour une présentation in extenso de Planète.D (Tendez l’oreille il y a Lirio qui chouine par moment)

A part ça, rendez-vous est donné :
– aux marseillais ; Planète.D sera le 14 novembre aux Rencontres du Voyage organisées par ABM Marseille
– aux lyonnais ; Planète.D sera le 21 novembre aux Rencontres du Voyage organisées par ABM Lyon
– à mon bonnet : Planète.D sera le 27 novembre à Montbonnot pour une soirée “tandem en altitude”

A bon lecteur, salut et que dieu vous garde (dans notre liste de diffusion)

D2

Pour se désabonner, appelez le Vatican. Sinon un mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *