DNews Planète.D Revival

 188 total views,  2 views today

 

La saison a repris.
Je vais vous dire comment je sais que la saison a repris.
La raison pour laquelle je puis vous dire que la saison a repris est la suivante.
En vérité, c’est une phrase.
Mais voyez d’abord la scène : mes pieds foulent un faux gazon étalé au sol par rouleaux de 5 mètres sur 1,50 et qui fait des plis comme le ventre avant la liposuccion douce du Dr Hubert Fitoussi ; j’accroche sur des grilles les dernières légendes de notre exposition “Le Grand Détour” ; autour de moi évoluent des caddies dégueulants des victuailles les moins saines que la société des hommes aient créées, conduits par des individus en surpoids ornés de coups de soleil et que la rentrée a fauchés en pleine rêverie diurne estivale ; les hauts-parleurs bonimenteurs déversent leurs litanies sur un ton qui est à l’enthousiasme ce que la sardine est au port de Marseille (qui a récemment enchaîné 5 victoires d’affilée paraît-il, oui je me fous éperdument du foot mais je trouvais l’information digne d’être relatée, c’est un peu comme le passage de la comète de Halley – l’OM…) et oui, OUI ! lecteur tu as bien compris Planète.D expose dans un CENTRE COMMERCIAL.
Ciel.
Commercial.
Centre.
Co
mmer
cial…
Le saucisson sec Justin P’titcoup vous est proposé par lot de 18 avec sa planche à découper en forme de tête de cochon et son couteau pied-de-porc
J’accroche donc les dernières légendes de notre expo en ignorant bravement le fait que la marée humaine de consommateurs hypnotisés par le saindoux et l’aspartame n’accorde pas un regard à nos photos quand un bonhomme se lance dans une étude approfondie des clichés de l’Inde.
Diantre, pensé-je, il y en a au moins un qui aura regardé l’expo…
Ah ! Candide que je suis.
Et là, le couperet tombe.
“Mais euh… pourquoi vous avez pas fait euh… les lépreux, là ? ‘savez, ceux qui marchent sur leurs moignons ?”
Je ravale ma rhétorique au scalpel sur l’absence profonde d’intérêt qu’il y a à enquiquiner les “artistes” avec ce qu’ils n’ont PAS fait, vu, justement, qu’ils sont là pour parler de ce qu’ils ont fait. Je me dis qu’un jour je devrais mettre au point la non-exposition, celle qui ne présente rien, ou encore l’exposition absolue, qui présente tout ce que la Création comporte : dans les deux cas je n’aurais plus à souffrir cette foutue question protéiforme qui commence toujours par “et pourquoi vous n’avez pas…”
Non, je ne dis rien. Je souris. Je soupire un peu. Je m’éloigne, vaincu.
“Mais euh… pourquoi il répond pas le monsieur ? Qu’est-ce qu’il a le monsieur ?”
La saison des tournées Planète.D a redémarré.
A fond.
Ah ! Mais je plaisante… Enfin. L’anecdote est véridique, mais je suis RAVI de reprendre le volant pour aller raconter notre vie nomade aux quatre coins de la France. Ravi. Partout je suis formidablement accueilli et tous ces déplacements m’ont montré que l’hospitalité et la gentillesse ne sont pas l’apanage des lointaines contrées que nous traversâmes pédalant. Non, à domicile également, les portes s’ouvrent, les mains se serrent, les amitiés se lient.
En plus on me fait des cadeaux !
Une fois par exemple, à l’issue de 3 jours de festival dans un magnifique trou perdu, en l’absence totale de spectateurs, et alors que, malade depuis mon arrivée à cause de ma faiblesse en société (le végétarien que j’étais déjà avait, par politesse bêta, partagé un bourguignon avec son généreux hôte…), j’avais en long, en large et en travers expliqué et justifié devant mon bienfaiteur pourquoi je ne mange pas d’animaux, je m’apprêtais à repartir la queue entre les jambes et encore un peu verdâtre quand je me suis vu offrir par le-dit hôte bienfaiteur, en un touchant geste de reconnaissance et de totale incompréhension…
… un assortiment de charcuterie.
Je m’en vais donc vaillamment affronter cette nouvelle saison de projections-débats ; peut-être que j’y récolterai
– un fusil de chasse
– un abonnement à un club de musculation
– du désodorisant d’ambiance synthétique
– un pack de bières
– le dvd de Loft Story
Si tu es détenteur de ce genre d’article, alors ne viens pas :

> les 29-30/09 au Salon de la biographie de Lille (Ch’nord)

> les 5-6-7/10 au festival de l’Image de St Valéry en Caux (Normandie, fort et vert)

> le 15/10 au cinéma Y. Montand de Livry-Gargan (Paris)

> le 18/10 au CERN à Genève (c’eeeeeest… eeennn… Suuiiiiissssee….)
D’ailleurs, pour mon anniversaire ce mardi 18 septembre, je me suis payé un cinéma.
Vide.
L’association VOISINE qui m’a fait venir et intervenir dans différentes commune autour de Mende à l’occasion de la semaine européenne de la mobilité avait bien fourni tout le support de communication à la mairie où je projetais. Laquelle mairie a tout simplement complètement oublié l’affaire. Résultat : un cinéma de 250 places. Vides. Belle leçon d’humilité pour attaquer 2012-2013. Ahem.
(j’exagère un rien, et je salue amicalement les 7 jeunes qui ont occupé le premier rang et avec qui j’ai eu un échange très agréable, bravo, en plus ça m’a fait économiser sur les batteries de micros)
Voilà, et pour me faire pardonner de faire de l’ironie sur les belles gens dont je croise la route, quelques vidéo magnifiques à voir avant de mourir…
Happy Skateboarders > http://vimeo.com/48046784
Super skilled Skateboarders > http://vimeo.com/48726610


Damien

ps pour se désabonner il faut écrire à la mairie de Langogne où je projetais hier soir, ils gèrent ma communication…
Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *