Aller au contenu

J O Y

V o y a g e   a u x   p a y s   d e s   p a r e n t a l i t é s

Le mot du réalisateur

“Je ne pense pas avoir jamais véritablement ressenti le désir d’être parent. L’univers a choisi pour moi. Mes enfants, peut-être, m’ont choisi. J’ai 3 filles de 2 mamans différentes ; 3 filles qui ont fait de moi un père. Désir ou pas, ce rôle, ce statut si on peut dire, a pris le pas sur tout le reste. D’où vient une telle évidence ? Comment expliquer que ce qu’on a désiré – ou pas, dans mon cas – puisse nous transcender à ce point, nous façonner, pour finir par presque complètement nous définir ? Aujourd’hui, à plus de 40 ans, je peux le dire : je suis père avant quoique ce soit d’autre. Tout mon être s’est développé par et autour de cet état. Mes enfants m’ont éveillé, grandi, assagi, affûté, bousculé, percuté, responsabilisé, éduqué. Ma 3ème fille, en particulier, m’a chahuté : pour elle, il m’a fallu ouvrir à nouveau le dossier procréation – grossesse, accouchement, couches… – que j’estimais avoir clos pour de bon. Je l’ai alors observé : non seulement mes enfants m’ont fait triplement père, mais je suis un papa triple et aussi singulier, c’est à dire propre à chacune d’elle. Mes filles détiennent chacune leur version du papa que je suis. Il y a autant de façon d’incarner la parentalité qu’il y a de parents, mais aussi (surtout ?) il y a autant de façon d’incarner la parentalité qu’il y a d’enfants ! Fort de ce constat, j’ai eu l’envie, très forte, d’aller explorer le plus possible toutes ces parentalités. Et documenter, à travers elles, les éléments les plus puissants et pertinents du projet parental. Intimes, alternatifs, iconoclastes, humanistes, émerveillés, parfois traumatisés, les témoignages que je récolte composent une fresque formidable de ce que signifie, dans un 21ème siècle inquiétant à bien des égards, être parent. Cette série documentaire, c’est à la fois un hymne aux parents pluriels que nous sommes, perfectibles, passionnés, investis, et un véritable catalogue de toutes les parentalités qui ont croisé ma route – la mienne comprise. Pour que vous, spectateurs, ressortiez de cette expérience outillés, instruits, renforcés, consolidés dans votre projet parental et touchés en plein cœur par les contributions de toute une tribu splendide qui révère l’enfant et l’élève au véritable et premier sens du terme.” 

– Damien /// pour contribuer au projet, voir ici

Intention

  1. Constituer une vaste série documentaire humaniste et intimiste qui donne la parole à tous les parents, à tous les enfants et à tous les experts de l’enfance.
  2. Raconter la vie d’un enfant en particulier, depuis sa procréation jusqu’à ses 3 ou 4 ans, pour explorer à travers lui toutes les thématiques pertinentes impliquées dans la fabrication d’un petit être et son essor.
  3. Construire autour de ses deux axes une sorte de “Bible” utile, profonde et touchante de toutes les parentalités.

Je cherche des financements, soutiens, subventions… et des intervenant(e)s : contactez-moi pour collaborer ! Je vous explique plus bas les montages de co-financements que j’imagine. Vos idées sont les bienvenues.

voir mes plans de co-financement

Voici les thèmes que je souhaite documenter – liste non-exhaustive !

  • sexualité, désir, plaisir
  • conception, procréation, fertilité
  • avortement
  • grossesse au naturel
  • alimentation de la femme enceinte
  • accouchement au naturel / à la maison
  • matrescence, périnatalité, soins
  • 4ème trimestre
  • pédiatrie
  • psychologie du développement de l’enfant
  • petite enfance, maternage
  • famille recomposée, séparation/divorce
  • deuil d’un enfant
  • hygiène naturelle et propreté
  • portage de bébé
  • sommeil de bébé
  • gestion des émotions
  • allaitement
  • diversification et alimentation de l’enfant
  • communication non-violente
  • enjeux conjugaux de la petite enfance
  • le couple dans la tourmente de la petite enfance
  • épuisement parental
  • la sexualité après bébé
  • renforcement positif
  • sororité/fratrie (avec la participation de mes deux autres filles plus grandes)
  • pédagogies positives/alternatives
  • instruction (en famille), éducation, école à la maison

Trame narrative en bref

La grossesse de ma compagne, depuis la conception jusqu’à la naissance. Au fur et à mesure de son apprentissage théorique / livresque de la parentalité, dans une cheminement intellectuel partagé avec moi, elle s’interroge, met en place tout ce qu’il faut pour concevoir / accueillir son enfant de la façon la plus positive et naturelle possible, s’y prépare, et chaque étape / questionnement induit un flash-forward vers un moment futur, après l’accouchement, où avec son enfant et son conjoint elle sera confrontée à la mise en pratique de sa parentalité. 

Puis l’on suit notre fille Joy lors des premières années de vie – jusqu’à 3 ans ? 6 ans ? On la voit s’épanouir, grandir, se structurer, interagir, évoluer. Chaque moment, chaque étape de sa vie d’enfant soulève des questions, génère des problématiques, crée des joies et des satisfactions, peut-être des peines aussi, et l’on adresse toutes ces notions à travers des témoignages – de parents, d’enfants, de familles – et des entrevues d’experts.

Objectifs de l’œuvre

Pour l’abstrait : émerveiller, émouvoir, donner confiance en une parentalité résolument positive, épanouie ; donner foi en une enfance douce et sereine, calme et apaisant, au plus près des lois naturelles. Responsabiliser sur l’enjeu majeur, au niveau social, de la parentalité – “à quels enfants laissons-nous notre planète ?” Quête à la recherche du sens de la vie et de la transmission.

Pour le concret : informer/documenter solidement sur les clefs, notions, méthodes pour une grossesse et une parentalité (et une enfance) éveillée, positive, et sereine ; fournir des cas d’école, des exemples précis, des astuces quotidiennes ; interroger les experts en la matière et fournir des sources, des ouvrages, des travaux de références.

Pour le “fun” : faire rire, injecter de la dérision dans les épreuves de la vie de parents, amuser, mettre de la légèreté.
Formulé autrement, d’une façon générale : émouvoir, instruire, amuser.

Formats de l’œuvre

#1 Un documentaire de 52 à 90 min comprenant l’essentiel, lequel amène naturellement à vouloir consulter…

#2 … une série ultra-complète de 9 épisodes (comme les 9 mois de la grossesse) de 26 à 52 min chacun ; ou plus courts/nombreux à décliner au fur et à mesure ?

La série est construite d’abord, à raison de 1 à 2 épisodes publiés par année ; enfin, un montage de la quintessence de tout le contenu ramènera l’ensemble à un format documentaire classique pour une meilleure accessibilité de l’œuvre.

Co-financement

Je travaille à ce vaste et ambitieux projet depuis 2020 et la conception de notre fille Joy. Si je ne compte que sur mon investissement solitaire et bénévole, il ne pourra sans doute pas voir le jour. Vous le savez, je suis toujours transparent sur les aspects financiers, comme les autres, de mon métier.

Pourquoi co-financer le projet ?

Un petit schéma vaut mieux qu’un grand discours et en l’occurrence un simple exemple. Il y a peu, je me suis rendu à Toulouse pour :

  • filmer deux jours avec une famille en IEF (Instruction En Famille) : valeur rémunératrice du tournage 1000€ (ce que je serais payé si c’était une commande)
  • filmer une demi-journée avec une ostéopathe spécialiste des bébés : valeur rémunératrice du tournage 250€ (ce que je serais payé si c’était une commande)
  • filmer une demi-journée avec une naturopathe spécialiste de la fertilité : valeur rémunératrice du tournage 250€ (ce que je serais payé si c’était une commande)

Donc un tournage qui devrait (si c’était une commande) me rapporter 1500€. Pour un documentaire de cette complexité, il faut compter 3 jours de montage par jour de tournage, soit dans notre cas 3 x 3 = 9 jours à 400€ la journée, ce qui fait 3200€

Les frais de route se sont élevés à environ 300€ A/R.

On arrive à un total de 5000€ pour ce déplacement de quelques jours. Qui a été réalisé sur mes fonds propres et sans rémunération, cela va de soi (et cela ne devrait pas aller de soi, mais comme aucune maison de production ni diffuseur classique ne semble plus vouloir de mes travaux – pas “bankable”, trop “polémique” ou “décalé”… – je cherche des alternatives). Je ne dis pas que je veux obtenir 5000€ pour faire ce tournage de qques jours (sachant qu’une agence de communication ou une maison de production prendrait probablement le triple), je fournis la valeur de ce travail sur le marché audiovisuel. Comme pour mes précédents films, si on me donnait le tiers de la somme, je serais déjà content de pouvoir travailler sans perte.

Le projet J O Y dure ainsi depuis près de deux ans et va continuer – je l’espère – à se dérouler pendant encore 3 ans. Et je fais de tels déplacements chaque trimestre, parfois plusieurs fois. Autant dire qu’il est urgent que je trouve des financements… car je ne peux pas indéfiniment travailler ainsi sans aucune rémunération sur ce projet, quand bien-même me tient-il tant à cœur !

Alors j’ose vous faire ces propositions, car vous êtes nombreux/ses à m’écrire qu’il faut que je continue tant mes partages et mon contenu audiovisuel sont importants dans votre vie. Et pour continuer, il faut que j’arrive un minimum à le monétiser, tout ce travail 🙂

Financement par des particuliers

Je vous propose un abonnement !

10€ / mois (par exemple) sur 3 ans, cela représente un don de 360€ pour vous, étalé sur trois années, et si vous êtes 100 personnes à y souscrire (on peut toujours rêver hein ? ;-)), cela constitue pour moi un revenu de 1000€ / mois (un mini SMIC), ce qui me permet de travailler sur ce projet (et tous les autres : films, articles, publications…) sans la tension permanente de trouver au coup par coup les finances pour ce faire – à l’heure où j’écris ces lignes, mes seuls revenus stables/fiables mensuels s’élèvent à 500€ pour assumer toutes les dépenses de ma vie de réalisateur/papa, ou plutôt papa/réalisateur – hey hey.

Il va de soi qu’en retour vous avez accès à TOUT le contenu de la série documentaire, ainsi qu’à tous mes films ou toutes mes productions/réalisations payantes, de façon illimitée et permanente *.

Soutien mini-bout

5€ + 0,55€ de frais PayPal

Soutien bon gars

10€ + 0,70€ de frais PayPal

Soutien grand dadais

30€ + 1,50€ de frais PayPal

Vous pouvez, si vous disposez d’un compte PayPal, créer vous-mêmes l’abonnement avec l’option “envoi d’argent récurrent à un proche” afin d’éviter les frais PayPal. Si vous souhaitez un autre montant d’abonnement, dites-le moi et on le crée !

* Vous êtes techniquement libres d’annuler votre abonnement quand vous le souhaitez, si vous changez d’avis ; cela vous privera des épisodes suivants (c’est le jeu !) mais pour vous remercier de votre élan de soutien je vous laisserai l’accès aux œuvres précédentes.

Financement par des entreprises

Je n’ai aucun scrupule à proposer du placement de produits ou de services, à partir du moment où je choisis les produits et services et les utilise au quotidien en étant convaincu de leur pertinence et de leur bien-fondé, de leur qualité et de leur bon sens – porte-bébé, coaching parental, couches lavables, accessoires de puériculture, etc. Si votre marque s’engage à mes côtés en souscrivant à un abonnement pour entreprise (dont nous définissons le montant ensemble ainsi que les réparties) alors vous pouvez compter sur le placement de vos produits ou services au travers d’une longue série documentaire sur la parentalité qui sera vue par des milliers et des milliers de parents ! Contactez-moi.

Financement par des mécènes

J’accepte tous les dons ! inutile peut-être de le préciser mais je préfère trop en dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.