[Out-side Effect] Salir a fuera

A mes yeux, la nature n’est pas sale. Certes, je ne me coucherais pas dans mon lit recouvert de poussière (encore que, j’y survivrai aisément) mais je n’ai jamais considéré que me tartiner de boue quand je fais du vélo me salit. Les enfants adorent expérimenter en extérieur, tout mettre à la bouche, tout pétrir de leurs mains. Je n’en suis pas encore là avec Joy qui a 6 semaines, mais je ne rechigne pas à l’emmener au contact des éléments !

Il est important de savoir que confronter les enfants aux bactéries peut notamment réduire les risques d’allergie. En effet, une récente étude a démontré que les enfants ayant grandi à la ferme ont 50 % de risques en moins de développer de l’asthme. S’il est vrai que les progrès liés à l’hygiène ont permis de grandes avancées, notamment en éradiquant certaines pathologies, il faut aussi avoir conscience que cette habitude peut devenir réellement contre-productive si elle est poussée à l’extrême. Il faut savoir que le fait de trop confronter un enfant à une hygiène excessive peut mener à d’autres maladies bien plus actuelles : asthme, obésité, autisme ou encore diabète de type 1. Attention donc à ne pas y aller trop fort, au risque de rendre malade votre enfant à vouloir trop le protéger des maladies.”

SupersParents.fr

La simple évocation du mot “microbe” laisse entendre qu’il s’agit de quelque chose de sale, alors que ce n’est pas toujours le cas. En effet, certaines bactéries présentent dans l’environnement de votre enfant sont très bénéfiques pour lui. Elles permettent de lutter contre les micro-organismes qui sont réellement nuisibles en prenant leur place. On les retrouve notamment dans les plats lacto-fermentés comme la choucroute crue !

Quelques gestes à adopter au quotidien pour garder les bons microbes et chasser les mauvais :

  • Laver les mains de votre enfant avec seulement de l’eau et du savon. Les gels hydroalcooliques contiennent du triclosan, qui est un perturbateur endocrinien.
  • Le laisser mettre les mains à la bouche. Qu’ils soient propres ou sales, vous devez le laisser mettre ses doigts dans la bouche, puisqu’il s’agit d’un très bon moyen de développer son immunité.
  • Ne pas lui laver trop souvent le nez. Il faut savoir que si son nez produit du mucus, c’est aussi et surtout parce qu’il en a besoin. Bien entendu, il faut laver le nez à votre enfant à partir du moment où vous constatez que cela représente une réelle gêne.
  • Avoir un animal de compagnie. Bien évidemment, tout le monde ne peut pas se le permettre. Seulement, il est important de savoir que le fait d’avoir un chien à la maison va permettre de réduire de 13 % la probabilité de développer des pathologies respiratoires d’origine allergique.

Le pédiatre Pierre Popowski insiste : “il ne faut pas tomber dans l’excès”, explique-t-il dans son ouvrage Pour leur santé, Laissez-les se salir. Dans ce guide, il donne des réponses aux parents soucieux de bien faire et balaie quelques idées reçues sur la propreté.

Une étude récente indique qu’il y a un certain avantage à ce que vos enfants mettent leurs doigts sales à la bouche. En effet, 38% des enfants avec des habitudes “orales” avaient des tests allergiques positifs contre 49% pour ceux qui ont maintenu leurs mains hors de la bouche. Cette même étude suggère que sucer son pouce ou se ronger les ongles sont des manières astucieuses de fournir de la bonne saleté : les ongles hébergent plus de cent cinquante espèces bactériennes. C’est un excellent système pour livrer des probiotiques à domicile !

En tout état de cause, à l’issue d’une telle promenade, j’en conviens, Joy est parfaitement restée propre grâce à sa remorque, ce qui n’est pas le cas du reste de l’équipage, pilote compris… Mais gageons que très bientôt, elle descendra de son carrosse pour venir se vautrer dans la boue avec son Papa 😉

source : MagicMaman

A suivre, donc : les aventures et les découvertes de Joy, un bébé dont les parents n’ont pas peur de se/la salir, ni de se/la secouer (un petit peu ;-)) ou encore de faire du bruit !

Merci à mes partenaires : Nordic Cab [remorque], Cyclable [gravel bikes], Yuba Bikes [VAE cargo]

Quant à mes précédentes (et toujours actuelles) aventures de Papa “solo”, si vous êtes en manque d’inspiration sur la pédagogie, la communication, ou si tout simplement vous avez envie/besoin d’une bonne dose de positif…


Épisode #1 : Nour, Le Camp De La Lumière




Montant libre :

Épisode #2 : L’Éloge De La Fantaisie




Montant libre :

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *