Point de pourrissement avec la pâte à dents

Bon, fort de ma rencontre avec Christophe Fender du Chou Brave et ses bons conseils en faux-magerie, je me suis lancé.

Que c’est bon !

Par contre, il ne faut pas avoir l’estomac sensible et faire sa midinette. J’ai un peu forcé sur les herbes pour certains de mes faux-mages, m’a dit mon maître faux-mager, et bien je confirme, c’est de l’alimentation vivante ! Pour un peu, il va finir par sortir seul de mon frigidaire celui-là… Ça tombe bien, il me fallait refaire ma flore intestinale.

 

P1000319Oui, c’est bien une épaisse couche de moisissure que tu vois là.

Et le meilleur c’est que c’est bon !

 

Et après le faux-mage, le dessert.

J’ai adapté une recette de la lumineuse Marion Eberschweiler :  le “snickers”.

Un “snickers” avec des gros guillemets car dedans, bien évidemment, point de produits laitiers, point de sucre, point de farine.

Point.

Mais à la vitesse où mes crevettes se les enfilent*, plutôt que de faire des barres unitaires j’ai vite opté pour le gâteau “snickers”. Carrément.

 

P1000320

 

Vous retrouverez la recette de base de Marion dans son bouquin publié par les copains du Chou Brave pour qui je fais allègrement de la pub : ces gens là contribuent à un monde meilleur.

Parfaitement.

 

Sur ce je dois faire mon sac, je pars à Svalbard demain.

 

 

 

* mes crevettes mangent un peu comme ça.

 

 

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

One thought on “Point de pourrissement avec la pâte à dents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *