Aller au contenu
Accueil » Le Road-Blog » Salade sans salade pour faire venir l’été

Salade sans salade pour faire venir l’été

Je ne sais pas chez vous, mais parfois, mes filles bloquent sur le terme “salade” car elles l’associent à “feuilles de salade” comme dans “je vais donner des feuilles de salade aux lapins de la voisine”.

Tout est à proscrire, soudain : salade de tomates, salade de chou, du moment qu’il y a “salade” dans le terme, c’est niet.

Pourtant, nombre de mes mélanges n’en contiennent pas. Je m’évertue à leur dire “mais salade, ça veut dire mélange”, rien n’y fait. On est entré dans une période de “blocage salade”. Qui se résoudra naturellement dans 3 semaines, quand elles tomberont à l’apéritif sur un cœur de sucrine jaune vif et croquant à souhait et qu’elles me diront “mmmm c’est excellent ! c’est délicieux !” mais qu’importe, passons, je me suis déjà exprimé sur l’instabilité gustative de nos chères têtes blondes.

Et donc pour en revenir à la recette qui nous intéresse aujourd’hui : il n’y a pas de salade dans cette salade.

 

P1000333

Il y a :

  • des poireaux émincés menu-menu et marinés une nuit dans du jus de citron avec un peu d’huile d’olive et un soupçon de sauce tamari
  • des tomates cerises
  • des fèves bien épluchées
  • des lentilles vertes germées
  • de l’avocat
  • de la levure de bière
  • de l’huile de colza
  • du poivre
  • de la salade du pêcheur

C’est croquant, très frais, nourrissant et rafraîchissant. Si avec ça on fait pas venir le soleil…

 

 

Envie d’un moment de crusine avec Damien ?

Initialement publié le / Originally posted on 26 mai 2015 @ 8:10

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *