[V.A.E. AVEC YUBA] Découverte du Spicy Curry

Planète.D est en plein test du vélo cargo électrique de la marque Yuba, le Spicy Curry que distribue mon partenaire Cyclable.

A peine reçu, j’ai tour à tour essayé avec lui :

  • le transport de personnes
  • le transport de matériel
  • le transport de matériaux
  • et le vélo-ski-de-randonnée…

en préparation d’une vidéo qui reprendra toutes les aventures que lui et moi (et mes enfants) allons partager dans les mois à venir.

Je vous livre les premières images et les premières impressions. Je pense revenir sur un peu tout par la suite en détails. Vos commentaires sont les bienvenus – posez vos questions j’y répondrai !

 

 

Prise en main et pilotage

Le Spicy Curry peut dérouter par ses allures de paquebot cyclopède ; pour autant l’ergonomie me semble très étudiée. Le cintre “curvy” est tout à fait confortable sans néanmoins dégrader la précision de pilotage de façon significative. L’engin est confortable, se comporte bien même chargé à grande vitesse – une simple petite gite du guidon s’observe si on roule vite, et trop crispé, sur le guidon, avec du chargement à l’arrière. Il suffit de relâcher son emprise et tout roule !

 

 

Motorisation et autonomie

Livré avec le CX  Performance Line de Bosch et un ordinateur de bord Shimano abouti, autant dire que le Spicy Curry est un fourgon utilitaire à pédales. C’est le boitier Bosch qui délivre le plus de couple, et rien à dire, ça grimpe. Je l’ai eu avec une batterie de 400 Wh, ce qui est certes vite lessivé dans mon usage “extrême” (froid, chargement, distance…), mais mon partenaire Cyclable m’a fourni une batterie de rechange de 500 Wh pour compléter et il faut garder à l’esprit que dans un usage “standard” la batterie de 400Wh convient très bien.

 

 

Mon premier test fut de monter skier au-dessus de chez moi : 30 kilomètres de grimpette par -12°, 1000 mètres de dénivelé, il ne fallait pas s’attendre à ce que la petite 400 Wh fasse des étincelles longtemps. Pour autant, elle a vaillamment tenu la charge de travail jusqu’au dernier lacet de la route avant le départ à ski, sous la neige, en mode “Eco” la majeure partie du trajet – soyons clairs, il faut des guibolles, surtout quand le vélo emmène tout le matériel audiovisuel Planète.D et les skis, les bâtons et les chaussures. Mais c’est une bonne surprise que d’atteindre un premier territoire skiable de la maison (j’habite dans la vallée du Grésivaudan) sans une ribambelle de batteries autour du cou !

 

 

Chargement

Le Spicy Curry est tout simplement un vélo-fourgonnette :

  • porte-bagages avant, 22 kilos de charge utile : j’y ai mis tour à tour mon matériel audiovisuelle, mon projecteur HD, mes emplettes, les cartables des enfants et sans doute bientôt ma fille !
  • rack arrière : il accueille les bambins comme les adultes, il a embarqué ma sono, mes chaussures de ski et mes skis… c’est grand comme le coffre d’une Twingo !
  • sacoches à soufflets, un ingénieux système : les sacoches Yuba sont extensibles selon le besoin, et j’y ai logé sans souci trépied, câbles, sacs de courses

Yuba annonce 134 kilos de charge utile et j’ai bien l’intention de le pousser jusque là, notre Spicy Curry.

 

 

Équipement

Au départ un rien surpris par une transmission Shimano Altus un peu moyen de gamme, j’ai savouré la puissance et le silence des freins hydrauliques de la même marque. Sur un engin de cet empennage, il faut bien ça. Les pneus Schwalbe font leur office, même sur neige – ces Allemands, tout de même, ils sont forts. Sinon le cadre est d’une finition impeccable, la direction est fluide, et tous les accessoires Yuba sont très bien pensés, à commencer par la double béquille façon moto (pour charger sans tenir le vélo) et en continuant avec les repose-pieds ou les petits coussins pour la marmaille.

 

 

La blague du jour : quel fut le point commun entre mon Spicy Curry et ma journée de ski ? bin les deux sont tout blanc avec une tache orange rouge au milieu…

 

 

Toutes les photos sont ici.

Article suivant là : “Le Spicy Curry, un vélo utilitaire familial”

Notre série de mini-vidéos sur le Spicy Curry ici : “Yuba, ce qu’un vélo peut faire…”

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

6 thoughts on “[V.A.E. AVEC YUBA] Découverte du Spicy Curry

  1. Bonjour !
    superbes vidéos !
    j’hésite entre un Mundo (eletrifié) et un Spicy mais la petite roue arrière me retient….j’aimerai transporter mes enfants (5 et 8 ans) mais aussi mon ado ( 1m60) de temps en temps et faire un peu de randovelo …..
    Qu’en pensez vous ?
    merci !
    Julie-Fleur

    • Salut ! La petite roue arrière me chiffonnait aussi au début, mais en fait c’est super bien : plus solide car plus compacte, meilleur tenue de route car centre de gravité plus bas, accès facile pour les enfants. Et si tu as vu toutes les vidéos tu sais que je transporte mes enfants mais aussi mon amoureuse et des adultes en fait parfois. Donc pour moi aucun souci ! Une ex-amoureuse à moi a fait le trajet jusqu’à la gare, elle mesure 1m75 et n’est pas un poids plume, c’est une belle nana sportive et solide, et elle avait la banane pour prendre son train ! Conduite impeccable.

  2. Bonjour,
    super site, superbes photos mais ai une question pas gentille 🙂
    votre test ne se conclue par aucun défaut, êtes vous sponsorisé par YUBA ou CYCLABLE ? Avez vous acheté ce vélo ou c’est en test ?
    Merci beaucoup, bonne continuation

    • Bonjour, toutes les questions sont bonnes 🙂
      Je suis sponsorisé par… les DEUX. Je n’ai aucun souci à le dire.
      Et je n’ai pas trouvé de défaut majeur à ce vélo incroyable ; sauf son allure, je le dis dans l’article (en vrai je le trouve moche) mais pour l’usage que j’en fais il est formidable et remplit son office jour après jour. Le vélo m’a été offert en échange des images, j’ai choisi de mon propre chef d’écrire les articles car je crois fermement en ce genre de création. J’aspire à un monde végétalisé avec des vélos à la place des voitures et si le VAE peut y contribuer en (r)amenant des personnes au vélo alors qu’elles le rejetaient je trouve ça génial ! Le Yuba est un parfait outil pour ça. Mon usage intensif fait que j’ai cassé qques pièces dessus et Yuba a modifié sa conception pour ne pas que ça se reproduise ce que je trouve très pro. Sinon franchement RAS le vélo est top !

  3. Bonjour,

    Merci pour cet article cela m’aide grandement dans mes choix à faire pour acquérir un long tail.
    Je souhaite utiliser mon futur vélo pour aller de temps à autre en montagne avec mes skis (je suis de Grenoble).
    Je vois lors de votre périple en ski de rando , que vous étiez en mode ECO sur la batterie et qu’il fallait avoir les jambes : c’est-à-dire que vous rouliez environ à quelle vitesse ? Pensez-vous qu’avec 2 batteries cela vous aurait permis de choisir un mode plus performant pour grimper ?

    Je me questionne sur choisir le nouveau yuba Kombi et le faire monter en élec (mais il sera non homologué , pas top sachant que je veux l’utiliser pour mes déplacements pro).
    Après le Spicy Curry si c’est pour utiliser occasionnellement l’accès en montagne cela peut peut être suffire…

    Avez-vous déjà testé d’embarquer votre spicy dans un train TER ?

    Merci par avance pour vos retours,

    Alex,

    • Salut, merci pour ces retours 🙂
      J’étais en mode ECO oui par souci d’économie je n’avais qu’une batterie à l’époque et il a fallu compenser par les jambes. Evidemement avec plusieurs batteries je me serais fait le plaisir de foncer ! A condition de bien gérer le froid (qui flingue les batteries) je pense qu’avec 2-3 batteries de 500 Wh il y a moyen de se faire de belles journées vélo-ski autour de Gre.
      Je n’ai jamais mis le Spicy dans un TER, je pense que ça passe mais c’est encombrant 🙂

      Bonne vie,

      Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *