Assise dans un tableau

Il y a des photos toutes simples que j’affectionne particulièrement.

 

Quand le cadre et la composition sont simples, sobres, équilibrés, que l’image finale est imparfaite et donc réaliste, mais en même temps qu’elle dépasse ou transcende la réalité en lui donnant un aspect esthétique, graphique, que seul le bon cadrage permet.

 

En marchant dans la rue j’observe cette femme qui vend des chips de bananes et chasse les mouches. Je m’approche et lui dis, « vous êtes assise dans un tableau, avec ce bleu uni derrière, est-ce que je peux vous prendre en photo ? »

Elle sourit et me dit, bien sûr, vas-y.

Après j’ai papoté un moment. De la vie, du commerce, de la météo. Autour d’une photo, il y a tout un instant de partage, d’échange voir de connivence, à construire, avec le sujet. Ces moments là sont importants, entre autres, pour que le sujet apprécie d’être pris en photo, qu’il donne volontiers de sa personne, et que tout le monde reparte satisfait de l’interaction.

Cliché pris à Granada sur l’avenue qui mène au lac Nicaragua.

La collecte continue : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/la-graine-et-le-cratere–2

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.