DNews -11

lundi 17 octobre 2005

 

Vous êtes où en ce moment ?

D.2 : Bah… à Grenoble. A la maison. Le départ est pour mi-avril 2006, alors pour le moment rien de bien excitant à vous raconter… Bon si vous insistez : Delphine est enceinte.

 

Comment ça va ?

D.2 : Bien. Ca va bien. Au fait je plaisante, Delphine est pas enceinte. Toutes manières la remorque est pas prévue pour accueillir un bébé, c’est écrit dessus. Ni un animal. Donc on a dit, on fait pas de bébé. Ni de chien.

 

Impressions à chaud ?

D.1 : Les préparatifs côté ONG et chantiers humanitaires sont un peu chaotiques. Par contre on a bouclé un itinéraire prévisionnel qui tient compte des saisons, et des vents dominants ! pas folles les guêpes.

 

Et vous êtes contents ?

D.2 : Oui. On regarde l’atlas du monde dans les toilettes et on se dit « tiens qui sait l’an prochain on sera là à cette époque ? » Pourvu que ça marche !

 

Dernier ennui en date ?

D.1 : La défection d’une ONG roumaine qui devait nous accueillir et puis s’est rétractée : manifestement leur orphelinat a des gros ennuis (politiques ? financiers ?) et ils ne peuvent plus s’avancer pour 2006, encore moins 2007.

D.2 : Sinon l’axe spéciale de notre roue arrière, prévu pour recevoir la fourche de la remorque, vieillit mal, il se déforme. Un ami qui utilise le même matériel a constaté la même déformation… advienne que pourra.

 

Dernier bonheur en date ?

D.2 & D.1 : On revient d’un week-end d’escalade, tente plantée au pied des voies dans un site magnifique de l’Isère, alors on a le baume au cœur.

 

Dernier coup de cœur en date ?

D.2 : L’association EchoWay qui œuvre pour promouvoir le tourisme « éco-solidaire » et « éco-responsable », et avec qui nous espérons travailler bénévolement. Il prône un mode de voyage qui, s’il constitue dans le principe une évidence, est encore trop peu pratiqué, au profit du tourisme galopant qui écrase les cultures locales, ce faux tourisme qui se targue d’être un vecteur de découverte quand en réalité il amène avec lui ces travers et ses excès dont il noie l’autochtone.

Cet aspect de responsabilisation du voyageur et de respect de la culture locale nous paraît fondamental. Et nous réalisons, à la lecture de la charte EchoWay (http://www.echoway.org/fr/preparez.htm), que malgré toutes nos bonnes intentions et nos pratiques écologiques et solidaires nous ne sommes pas à l’abri d’attitudes qui mettent en péril les milieux que nous traversons. Il nous paraît donc crucial de véhiculer cette « bonne parole » de l’éco-tourisme.

En plus ils sont sympathiques à EchoWay.

 

Des chiffres ?

Bah non.

 

Des liens ?

http://www.echoway.org/

 

Morceaux choisis

« Nous pouvons vous consentir pour un volume d’achats de  3000 euros environ (prix catalogues) une remise spéciale expéditions de 14 % (cette remise ne se cumule pas à toute autre offre commerciale). »

– direction Vieux Campeur

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.