Ce qu’on vous raconte comme bobards tout de même…

 225 total views,  2 views today

Je lis en ce moment un livre passionnant sur la colonisation de l’Amérique – “Ethnic America”. On y apprend moult choses édifiantes (l’inventeur du hot-dog était allemand, il y a plus d’Irlandais et d’Israéliens aux USA qu’en Irelande et en Israel, etc.).

 

Un chapitre en particulier à récemment retenu mon attention, m’évoquant directement notre gouvernement catastrophique et ses discours nauséabonds, pour ne citer que Claude Guéant…

 

Dans ce chapitre, l’historien explique :

 

Si on compare les chiffres de la criminalité entre ethnie blanche et noire, les noires semblent plus criminels. C’est oublier que le taux de criminalité est variable selon les tranches d’âge, et que la répartition de la population par tranches d’âge varie selon les ethnies. En clair : les hommes de toutes ethnies sont plus enclin à la criminalité dans la période 20-25 ans. Il y a plus de Noirs dans cette tranche d’âge que de Blancs dans cette tranche d’âge, donc les chiffres de la criminalité semblent indiquer que les Noirs sont plus criminels que les Blancs. Mais si on compare ces chiffres pour une même tranche d’âge, proportionnellement, on observe que la criminalité chez les Noirs est la même que chez les Blancs.

 

Ca donne à méditer. Car dans notre beau pays de feu la démocratie et des droits de l’homme – “Liberté, égalité, fraternité”… mon oeil oui – voilà exactement comment on manipule l’information, cultive la désinformation, et remue sans cesse le chaudron putrive de la haine raciale, qui rassasie un électorat libéral, toujours plus à droite.

 

Ainsi des grands effets d’annonce de Guéant – comme récemment sur, justement, la criminalité et la délinquance.

 

Alors, je ne te dis que ça ami lecteur, garde de la distance et prends avec de longues pincettes tout ce que les médias te relayent et ce que ton gouvernement te raconte.

 

Et lis cet article… http://www.bastamag.net/article2125.html

Extrait :

C’est sur ces bases que se construit méthodiquement le discours de l’islamophobie. La stigmatisation de l’islam et des musulmans derrière des proclamations lénifiantes est assumée au nom de la lutte contre les intégrismes et une instrumentalisation de la laïcité comme moyen d’exclusion. Personne n’est dupe et tous lisent clairement les intentions de dirigeants politiques dont le cynisme n’a d’égal que l’irresponsabilité. De dérapages calculés en petites phrases lourdes de sens, le ministre de l’Intérieur, avec d’autres figures de ce courant, assume la dérive du sarkozysme – déclinaison locale du néo-conservatisme américain – vers les régions les plus sinistres d’une idéologie à l’exact opposé des valeurs universelles proclamées par la République. En réactualisant l’inepte théorie de la guerre des civilisations, ce ministre réinjecte effectivement dans le débat politique des notions en vigueur au cours des heures les plus sombres de l’histoire de France.

Facebooktwitterlinkedinyoutubevimeoinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *