Les petits rien qui rendent la vie savoureuse

Petit rien qui rend la vie savoureuse n°7377.

Partir à une réunion à 25 km de chez soi, à vélo, à la tombée du jour, avec une carte IGN en poche. Excitation. Trouver un itinéraire par les champs et les bois, sentir vibrer le couchant, et l’air nous caresse le visage, met la pagaille dans notre chevelure. Arriver le sourire béat à la réunion, travailler, échanger, accolades et poignées de mains, repartir. Découvrir comme neufs  dans le halo de la lampe les sentiers et chemins parcourus deux heures plus tôt. Lever les yeux vers la déchirure de la Voie Lactée. Gratitude. Les oiseaux chantent le coucher mais le sommeil est loin. Épier dans l’obscurité les yeux des habitants de la nuit. Salutations muettes et respect réciproque. Respirer, vivre. Ouvrir la porte de chez soi, y pénétrer en catimini, voler ces instants précieux : la lune s’étend sur le visage des enfants, leur respiration invite au calme retrouvé. Apaisement. Détente. Sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *