Aller au contenu

DNews : vivre dans la #JOIE

  • par

Être Papa

Évidemment, comment poursuivre sans insister sur l’évidence : la parentalité, si elle recèle ses épreuves et tours de force, est une source lumineuse quotidienne et ininterrompue de joie.

Voici donc un principe second :

J’ai ressenti l’envie de caractériser et synthétiser dans un article, “Être Papa“, ma vision du rôle paternel qui m’échoie.

En préambule à la lecture de l’article, voici les grands piliers de mon projet parental spontané et intuitif :

# Le Renforcement Positif. Le renforcement négatif, c’est sanctionner mon enfant lorsqu’il agit d’une façon que j’estime inappropriée. Le renforcement positif, c’est souligner et féliciter, encourager et valoriser, chaque action qui apparaît juste, bonne, adéquate. Le renforcement négatif est une réprimande, une critique, souvent une sanction, et elle attire l’attention sur le comportement non souhaité. Le renforcement positif est une célébration de la bonne parole ou de la bonne action, il nous concentre sur ce qui est bien. [lire cette partie de l’article]

# La Confiance & l’Autonomie. Par défaut, par principe et par amour, je fais #confiance à mes enfants. C’est très naïf, présenté ainsi. Mais c’est un auto-conditionnement de longue date. Je pèse mes mots : il faut déconstruire, déprogrammer, l’instinct parental qui #1 veut protéger son enfant (vous savez, la petite voix qui imagine instantanément tous les scénarios catastrophes qui vont immanquablement découler de l’initiative du chérubin) ; #2 souhaite que les choses aillent vite et soient efficaces (vous savez, la petite voix qui vous glisse que ça sera vite et bien fait si vous le faites à sa place) ; #3 croit naïvement qu’il sait nécessairement mieux/plus que l’enfant (et se prive d’une occasion, bien souvent, de découvrir de tout autres points de vue, imaginatif, décalés, créatifs comme nos gamins savent si bien les dégoter). [lire cette partie de l’article]

# La Tendresse & l’Amour. J’ai proposé une étude des bienfaits procurés par les câlins dans un article. On en retiendra ce qui pourrait être mon leitmotiv de papa-louve (je revendique le féminin) : la tendresse n’est pas une option mais un socle ; la tendresse est aussi naturelle que respirer ; c’est un sourire invisible et puissant transmis par le toucher. [lire cette partie de l’article]


Pages : 1 2 3 4 5 6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.