Hygiène sèche

Je pratique le brossage à sec, ce qui réduit de façon drastique la consommation d’eau, rend à la peau son fonctionnement naturel, stimule mon métabolisme et me fait une peau super douce.

De quoi diable s’agit-il ?

Au lieu de prendre une douche (c’est à dire mouiller son corps, le savonner, flinguer la pellicule de sébum et la flore épidermique naturelles, et le mouiller à nouveau pour le rincer), je me mets tout nu aussi (super !) mais là j’empoigne une brosse naturelle en crin végétal (de l’agave le plus souvent) et je me frotte tout le corps – un peu comme si j’étais un cheval, voilà.

“Pratique surprenante au premier abord, sans doute pour certains. Cela m’a tout de suite amusé/intrigué – je pensais aux ours qui se frottent contre le tronc des arbres. Dès les premières tentatives, une sensation d’activation d’énergie ou de chaleur sous la peau, un plaisir tactile presque sensuel dans le fait de s’occuper ainsi de soi, et très vite j’ai ressenti le besoin de le faire tous les jours. Une fois de temps en temps je garde l’option d’une douche savonneuse (savon d’Alep) et en parallèle je me lave les cheveux au bicarbonate de soude + vinaigre blanc, et sauf travaux très salissants (comme le chantier de ma Tiny House…) je me sens parfaitement bien. En plus, ça économise de l’eau, ce qui colle avantageusement avec ma tendance forte au minimalisme.”

SOUVENIR DE MA DÉCOUVERTE DU BROSSAGE À SEC
Sans obligation ni attente de ma part, mes filles pratiquent aussi quand ça leur chante le brossage à sec. On le voit discrètement dans une séquence de notre série sur le bonheur après une séparation : “Partis au petit bonheur“.

TOUS LES ÉPISODES SONT PROPOSÉS ICI À PRIX LIBRE


Quels sont les intérêts ?

A part raconter ma vie et te faire hausser le sourcil, le brossage à sec présente une foultitude désopilante d’intérêts majeurs. Et je pèse mes mots.

Le brossage à sec est l’une des meilleures façons de nettoyer la peau sans enlever la couche protectrice comprenant les acides et les huiles (à contrario des tensio-actifs et détergents – comme les gels douche et shampoings). Il élimine en douceur et efficacement sur la couche supérieure les cellules mortes de la peau avec l’accumulation de saleté et d’acide, et nettoie en profondeur les pores.

Je suis donc revenu, tout simplement, au fonctionnement naturel de ma peau et je sens bon, merci de t’en soucier. Bien sûr, cela relève d’un mode de vie global qui comprend une alimentation saine, de l’exercice physique, la gestion intelligente du stress

Pour paraphraser Mark Boyle dans son livre fascinant “The Moneyless Man“, “si tu mets des ordures dans ton corps, ne t’attends pas à sentir autre chose que la poubelle“. Notre peau est un émonctoire majeure qui expulse de notre corps des toxines. Donc si je fais entrer dans mon organisme des saloperies, via une alimentation chimiques transformée par exemple, ou un air vicié&pollué, que je n’élimine pas ou mal étant donné mon mode de vie sédentaire en intérieur, il ne faut pas que je m’étonne de sentir mauvais. A l’opposé, si je nourris mon corps de façon saine et qu’il bouge en extérieur, pourquoi aurais-je particulièrement besoin de produits cosmétiques complexes pour me sentir bien ?

« Le brossage à sec de la peau est le meilleur de tous les bains. Aucun savon ne peut nettoyer et rendre la peau aussi nette que la nouvelle peau qui se cache sous la vieille. La peau se régénère tous les 24 heures. Le brossage à sec de la peau enlève la vieille couche de peau. Ceci aide à l’élimination des cristaux d’acide urique, de catarrhe et autres acides du corps. La peau devrait normalement éliminer jusqu’à deux livres de déchets corporels par jour. »

Bernard Jensen, célèbre naturopathe hygiéniste américain.

La peau est le plus grand des organes éliminatoires de l’organisme. Elle arrive en soutien des organes d’éliminations primaires que sont le foie et les reins s’ils peinent à éliminer les déchets. Les glandes sudoripares vont permettre l’élimination des déchets acides dits cristalloïdaux en soutien du rein, tandis que les glandes sébacées vont permettre l’élimination des déchets gras dits colloïdaux (dont fait partie le mucus) en soutien du foie. Le brossage à sec permet de libérer les pores pour favoriser cette élimination tout en activant la circulation sanguine et lymphatique (et donc la circulation des déchets !). C’est une « aide extraordinaire et majeure à la détoxination » comme l’indique le site Régénerescence. Petit bonus : le système immunitaire est ainsi boosté.

[source : Pimp Me Green]

Bienfaits immédiats !

  • Un mieux-être instantané.
  • Une peau plus douce.
  • Une peau éclatante, qui respire.
  • Des tissus raffermis.
  • Moins de cellulite* et de « peau d’orange » grâce à son action mécanique d’exfoliation.

* Je dois dire que personnellement j’ai observé des effets sidérants sur ma cellulite…

Mais alors là vraiment, on se demande pourquoi se priver d’économiser toute cette eau si en plus ça nous rajeunit !

Source image

Pour aller plus loin…

Le dernier numéro du magazine d’information indépendant NEXUS, titrait « NO-HYGIENE – Et si nous étions naturellement propres ? ». Dans cet article, Emmanuel DUQUOC, journaliste libre et auteur explorant les potentialités humaines de guérison et d’évolution, nous parle de l’expérience de Guillaume d’Alessandro qui a fait l’expérience de 6 semaines sans prendre de douche ! Depuis, il jure que son épiderme ne connaîtra plus la mousse.

« Dans son témoignage, Guillaume d’Alessandro rappelle que cette manière de faire était la norme, depuis la peste jusqu’à la fin du XIXe siècle, par peur de l’eau, vecteur de maladies … […] Et puis les langues se délient. Un libraire fortuné lui a confié qu’il se contentait pour hygiène quotidienne d’un lavage à l’eau à l’aide d’un gant devant son évier … […] Depuis le journaliste a décidé de ne pas revenir en arrière. « Un débarbouillage quand c’est nécessaire et un bain par semaine, sans savon, comme au XIXe siècle. » Normal quoi … »

[source : Pimp Me Green & NEXUS]

Collage

Comment tu fais, pour de vrai en détails ?

[source : Pimp Me Green]

Mon ressenti ? propre, briqué à neuf , vivifié et léger.
Source image

Complément d’économie : la douchette avec réducteur de débit

Les douchettes traditionnelles ont un débit moyen de 12 à 20 L/min. Soit donc une consommation qui peut allez jusqu’à 100 litres d’eau pour une douche de 5 minutes ! Notre douchette permet de limiter le débit à 6.5 litres / min.

Donc non seulement le matériel induit des économies, mais le brossage réduit la douche à un simple rinçage. Comme nous la prenons froide presque tout le temps (économie de chauffage… mais surtout une pratique vivifiante/stimulante qui nous dynamise ! et qui est choisie et non subie), on y reste au maximum 1 minute 30. Faites le calcul…

1min30 après brossage & éco-douchette9,75L
5 min lavage/rinçage avec douchette classique 60 à 100L
Voir mon article sur notre bilan énergétique en Tiny House
La douche éco-no-lo-gique de ma Tiny House

Et la meilleure douche du monde… ?

… c’est sous un orage en plein été, comme on me voit le faire dans mon film Tuani ! ou dans ma série “L’Heure Est Gravel !“. Simple interception de l’eau à son passage dans l’éther, aucune énergie consommée, aucun traitement ni évacuation à prévoir… le nec-plus-ultra de la douche écolo !

¡TUANI!

“Grimper des volcans, les descendre à vtt fatbike, et parcourir le Nicaragua, le tout en mangeant fruits et graines germées… voilà qui battait en brèche les conventions et idées reçues sur l’alimentation des sportifs !”

Damien Artero

Une aventure fruitée à fatbike sur les volcans du Nicaragua…

➡️ pour tout savoir sur les bienfaits de l’alimentation végétale crue et sa validité
➡️ pour prendre confiance en soi et s’émerveiller de son immense potentiel naturel

ACHETER LE FILM EN LIGNE

¡Tuani! – un bon “film de cru”…

DVDVERSION COMPLÈTE - BONUS+INTERVIEWS INTÉGRÉS
DVD - Tuani - 15 €

Livraison/Shipping :
Quantité:  

Et donc maintenant, les matières fécales…

Pages : 1 2 3

2 commentaires sur “Hygiène sèche”

  1. Tu n’es pas seul, ça c’est sur!!
    Chez nous, vie en yourte dans les Alpes de Hautes Provence, pas d’eau courante plus de la moitié de l’année. Cependant la source et la rivière à proximité coule toute l’année. On compte en moyenne une douche succincte une fois semaine (avec lavage de cheveux longs pour moi) shampoings bio mais je cherche encore à faire mieux!
    Quand il fait beau, on passe tous à la toilette de chat dehors avec marmite et gants de toilette!

    Puis toilettes sèches toutes ouvertes avec vue sur la foret c’est magique l’hiver et rigolo quand il pleut, voir même caca direct dans la nature! Pipi c’est toujours dans la nature cependant! Et c’est le paradis 😉
    J’aimerais aussi faire la transition papier toilette/bouteille d’eau, pour arrêter de consommer ce déchet!
    Ca me fait trop bizarre les toilettes à chasse d’eau maintenant.
    Pour notre bébé de 7mois on compte les minis bains sur les doigts d’une main depuis sa naissance, sinon c’est liniment maison et hydrolat. Puis quand il fait beau, petite bassine dehors et hop !
    Bisous à votre jolie famille!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *